Les secrets des rillettes de Tours

Les secrets des rillettes de Tours

REPORTAGE - Tout au long de la semaine, on va découvrir les produits qui ont leur propre concours agricole. Ce lundi, direction la Touraine (Indre-et-Loire), pour goûter aux rillettes de Tours.

 Les consommateurs les adorent au casse-croûte, avec un petit verre de vin blanc pour certains. Les rillettes de Tours sont dans les livres depuis plus de six siècles. Romain Galland se lève bien avant le soleil pour les préparer. Pendant huit heures, la viande va cuire et se défaire tranquillement. Sa particularité, c'est la cuisson à découvert. Toute l'eau de la viande va s'évaporer et une partie de la graisse va fondre. À la fin, on a un produit bien maigre et bien bon. Dans la marmite, on met uniquement les morceaux de choix.

Toute l'info sur

Le 13h

Les cochons, eux, logent juste à côté, sur de la paille. Ils grandissent au milieu de leur stock de nourriture. Au labo, déjà sept heures de cuisson se sont écoulées. À la fin, il faut du petit bois pour rissoler. Un peu de sel et de poivre pour le coup de feu final. Et voici la brune confiture de cochon bien rissolée, que racontait Rabelais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter