Locations saisonnières interdits : polémique à Nice

Locations saisonnières interdits : polémique à Nice

À Nice, le maire a décrété l'interdiction des locations saisonnières à partir de ce samedi. Christian Estrozi a voulu éviter un flux trop important de visiteurs, mais les professionnels du secteur ne comprennent pas

Avec une vue splendide, face à la mer, un appartement s'était loué sans problème pour les vacances de février. Or, l'arrêté municipal en vigueur depuis ce samedi matin, interdit à Nice les locations saisonnières pendant au moins deux semaines. Une perte de 3 000 euros pour le propriétaire de l'appartement. Il pensait avoir investit dans une valeur sûre.

Toute l'info sur

Le WE

Selon le maire de Nice, cet arrêté vise à limiter le flux des touristes pour freiner la propagation du virus. Ce qui est difficile à entendre pour les professionnels du tourisme. Ainsi, un recours a été déposé et le tribunal administratif devrait se prononcer lundi.

À Nice, le taux d'incidence du Covid-19 est le plus élevé de l'hexagone alors les Niçois accueillent plutôt bien cette mesure prise par le maire. Mais moins de touristes, c'est moins de chiffre d'affaires pour les commerces. Dans les villes voisines, les locations saisonnières sont autorisées. Il y aurait une forte augmentation des demandes depuis quelques jours.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Tokyo suspend les nouvelles réservations aériennes vers le Japon pour un mois

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.