Oise : une ex-aide à domicile invente le concept du "repass-truck"

Oise : une ex-aide à domicile invente le concept du "repass-truck"

REPORTAGE – C'est un concept simple, et pour l'heure unique en France. Stéphanie, ex-aide à domicile, a eu l’idée de réaménager un camping-car afin de proposer ses services pour repasser le linge.

"Je serais drôlement bien dans un camion avec ma table à repasser". C’est de cette blague, alors qu'elle voyait arriver un food-truck lors d’un concours équestre de son fils, un jour où le linge s'entassait chez elle, qu’est née l’idée de Stéphanie Ruelle. C’est désormais une réalité : elle repasse les vêtements de ses clients dans son camping-car spécialement aménagé. Le concept, unique en France, est tout simple. Stéphanie, résidente de l'Oise, s’installe dans une commune pour s’occuper du linge des personnes qui n’en ont pas le temps. Et son affaire fonctionne : en facturant ses services 12 euros de l'heure, l'ancienne aide à domicile peut gagner jusqu'à 2000 euros chaque mois.

Toute l'info sur

Le 13h

La directrice du magasin Bricomarché de Crépy-en-Valois lui prête gracieusement une place de parking les mardis et vendredis. "Les personnes qui veulent travailler, il faut les aider et je trouve que c’est une très bonne idée ce qu’elle a mis en place", affirme-t-elle. Les clients sont ravis. "Il y a un lien social, une confiance qui s’installe et le travail est au rendez-vous", témoigne l'un d'eux. 

Pour en arriver là, Stéphanie a dû emprunter 10.000 euros à la banque pour acheter un groupe électrogène, son camping-car d’occasion et en aménager l’intérieur. Elle a en effet supprimé la couchette du bas et installé des barres à rideaux afin d’y accrocher les chemises. 

Ça me détend, chacun son truc, il y en a c’est la lecture, d’autres le tricot, moi c’est le repassage - Stéphanie Ruelle, fondatrice du repass truck

L'entreprise de Stéphanie se développe : elle vient de trouver un nouvel emplacement près de l’hôpital de Compiègne pour proposer ses services aux soignants. "Si ça peut leur permettre d’avoir un service de conciergerie et les aider un tout petit peu à ma façon, pourquoi pas", sourit-elle. Un concept novateur qui en inspirera peut-être d’autres.

L'actualité des régions et de ceux qui y vivent vous intéresse ? Participez à la Grande Cause des Territoires

Vous ne visualisez pas la consultation ? Rendez-vous ICI

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Lire et commenter