"Personne ne sait d’où vient l’eau" : le mystère de la fosse Dionne perdure

"Personne ne sait d’où vient l’eau" : le mystère de la fosse Dionne perdure

PATRIMOINE – La ville de Tonnerre dans l'Yonne héberge un lieu fascinant, la fosse Dionne. Cerné de mystères, cet ancien lavoir reste associé à de nombreuses légendes et le secret de sa source reste opaque.

Mais où se trouve la source de la fosse Dionne ? Cette exsurgence située au centre-ville de Tonnerre (Yonne) révèle une eau d'une couleur turquoise qui s'écoule toute l'année, alors que son origine demeure encore mystérieuse. Cette question n’a, en effet, à ce jour, aucune réponse. Et ce mystère entretient les légendes que se racontent les habitants depuis des années. 

La preuve avec cet historien, sollicité dans le reportage en tête d'article, en conte une, assis sur le bord du lavoir. "On prétendait que le Basilic (serpent légendaire), c’était le produit peu singulier de l’accouplement d’un coq avec un crapaud et encore fallait-il que cette opération difficile soit réalisée au moment de Noël et à minuit et alors, il ne fallait pas croiser son regard parce que si c’est lui qui vous regardait le premier, vous étiez pétrifié", dit-il. 

Toute l'info sur

Le 13h

Des objets retrouvés, mais l'origine de la source reste inconnue

Depuis 2018, Pierre-Éric Desseigne, spécialiste de la plongée souterraine, qui souhaite par-dessus tout savoir d’où vient cette eau, a obtenu l’autorisation de plonger. "Cet espèce de petit corridor qui ouvre vers un autre monde qu’est la Fosse Dionne, est un lieu magique", affirme-t-il dans le reportage de TF1. 

La plongée n'en reste pas moins risquée. Car, Indépendamment des légendes fantastiques qu'elle recèle, la source a été le théâtre d’évènements tragiques réels lors de ses explorations. C’est en 1955 qu’est réalisée la première tentative par des spéléologues. Mais en 1962, deux d’entre eux trouvent la mort alors qu’ils se trouvaient à 32 mètres de profondeur. En 1979 et 1989, le record de profondeur est battu deux fois avec des plongeurs descendant jusqu’à 70 mètres, à 370 mètres de l’entrée. En 1996, un nouveau décès provoque l’interdiction des plongées.

Aujourd’hui, la plongée est plus sûre et tout est filmé, dévoilant de fait les secrets de la Fosse avec des objets retrouvés tels que "des pipes et des cendriers en verre", rapporte Pierre-Eric Desseigne. "Des choses qui m’ont ému parce que j’ai imaginé la personne il y a 200 ou 300 ans qui fumait cette pipe et qui l’a jeté dans l’eau. Il y a aussi la beauté de la galerie, de la roche contrastée parce qu’il y en a des assez sombres et après il y a des tapis d’argile très clairs et ça crée des contrastes assez magiques", ajoute-t-il. Pour le moment, il a exploré plus de 350 mètres de galeries souterraines jusqu’à une profondeur de 80 mètres, sans réussir à percer le mystère. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Covid-19 : deux premiers cas de variant Delta détectés à Mayotte

Quarantaine pour les Français vaccinés en Angleterre : Beaune juge la mesure "discriminatoire"

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 8e, après une belle journée en argent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.