Puy-de-Dôme : polémique autour de la destruction du site d’une source d’eau chaude

Puy-de-Dôme : polémique autour de la destruction du site d’une source d’eau chaude

SÉCURITÉ - La mairie de Bourboule, dans le Puy-de-Dôme, a lancé la destruction des aménagements du site d’une source d’eau chaude. Des travaux qui font polémique.

La mairie a lancé des travaux sur le site de la source d’eau chaude de Croizat dans le Puy-de-Dôme. Aujourd’hui, il ne reste plus rien des aménagements pour les baigneurs. "Ça fait mal au cœur parce qu’avant il y avait plein de bains, il y avait des touristes qui venaient", se plaint Rémi Carrutys, cofondateur du groupe "Sauvons la source Croizat". "Il y a des gens qui ont fait des demandes en mariage sur ce site. Il y en a qui ont pleuré quand ils ont appris qu’il avait été détruit", raconte Fico Gomez, cofondateur du groupe. 

Toute l'info sur

Le 13h

Des raisons de sécurité sont évoquées par le maire à l’origine de cette destruction, qui a provoqué de l’indignation chez de nombreux internautes. La source était, au départ, fréquentée par les habitants de La Bourboule mais avec les réseaux sociaux, de plus en plus de personnes venaient sur le site. 

"'La multiplication d’incivilités, de rixes, des problèmes d’hygiène en raison de la difficulté d’accès pour les secours' : voilà les mots du maire", lit un habitant de La Bourboule. La destruction fait polémique. "On peut le sécuriser en le fermant, en installant une vidéo surveillance, il y a des tas de solutions pour éviter les problèmes mais la majeure partie des gens qui se baignaient ici, étaient contents et heureux d’être là", ajoute-t-il. 

Une pétition pour la restauration du site

Pour les habitants, le lieu est victime de son succès. "Il y a des abus", témoignent certains. "C’était gérable et ça faisait un petit point positif pour notre tourisme ici", déplorent d’autres. Pour un commerçant, c’est le confinement qui a causé ces regroupements autour des sources, qui sont, selon lui, "des points stratégiques". Une pétition a, dès lors, été mise en ligne pour demander la restauration du site. Elle a déjà récolté plus de 30.000 signatures. 

Lire aussi

Au vu de la polémique engendrée par cette destruction, la mairie n’a pas souhaité répondre à l’interview de TF1, mais affirme que tous les acteurs de la région vont tenter de s’entendre sur un projet de mise en valeur. 

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez le podcast "Au cœur des Régions" de Jean-Pierre Pernaut

Écoutez le podcast votre plateforme d’écoute préférée :

Sur APPLE 

Sur SPOTIFY

Sur DEEZER

Jean-Pierre Pernaut vous propose de traverser de magnifiques paysages, de découvrir des traditions et des terroirs gourmands. Partez à la rencontre de personnages passionnés et d’histoires passionnantes. Un voyage sonore pour goûter au charme et aux richesses de notre beau pays.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La catastrophe se poursuit en Inde, près de 4000 décès et 412.000 contaminations au Covid-19 en 24 heures

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

Les brocantes et vide-greniers sont-ils maintenus ? Le 20H vous répond

Avignon : qui était le policier abattu ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.