Quand un jeune de 19 ans décide de reprendre la boulangerie de son village

Quand un jeune de 19 ans décide de reprendre la boulangerie de son village

Dès l'école primaire, Bryan Jonniaux voulait devenir boulanger. À 19 ans, il vit déjà son rêve en tant que patron en reprenant la boulangerie de son village de Signy-le-Petit, dans les Ardennes.

Depuis trois mois, Bryan Jonniaux a repris la boulangerie de Signy-Le-Petit, son village natal. À seulement 19 ans, il est un chef d'entreprise sûr de lui et travaille six jours sur sept en commençant à deux heures du matin. Il emploi cinq personnes, dont ses parents. 

Déterminé, le jeune homme n'a cependant pas ménagé ses efforts. Sans éviter les embûches : "Je ne vous cache pas que la première banque que je suis allé voir ne m'a pas vraiment pris au sérieux. Ils se sont un peu foutu de moi ! ". Malgré son titre de meilleur apprenti en boulangerie des Ardennes, Bryan a dû demander  l'aide de ses parents pour convaincre les banques. Ces derniers travaillent même pour leur fils aujourd'hui, la mère en boutique, le père aux fourneaux. 

"Je vous avoue que je n'imaginais pas travailler un jour pour mon fils, ce n'est pas donné à tout le monde. Il y en a beaucoup qui à cet âge-là préfèrent faire la fête", explique avec fierté le père de Bryan. 

Toute l'info sur

Le 13h

Lire aussi

"Voir la satisfaction des clients, c'est énorme mais voir le personnel qui se donne à fond pour faire tourner la boutique, c'est une belle récompense", estime le jeune homme dont le commerce permet également à la commune de maintenir une activité et un lieu de rencontres. 

L'équipe du jeune boulanger assure également une tournée de pain dans plus de 30 villages et beaucoup y saluent son sens du service ainsi que sa passion.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

EN DIRECT - Pass sanitaire : près de 161.000 manifestants mobilisés dans toute la France

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.