SOS Villages : après son salon de coiffure, Quemper-Guézennec sur le point de trouver un repreneur pour sa crêperie

SOS Villages : après son salon de coiffure, Quemper-Guézennec sur le point de trouver un repreneur pour sa crêperie

REPORTAGE - Le site internet de l'opération de TF1 SOS Villages dispose ce mardi de 6.541 annonces. Parmi elles, celle du maire de Quemper-Guézennec, dans les Côtes-d'Armor, qui cherche un repreneur pour sa crêperie.

Pour la deuxième fois, le maire de Quemper-Guézennec passe par le biais de l'opération SOS Villages pour chercher un repreneur pour l'un de ses commerces. Cette fois-ci, il s'agit d'un bar-restaurant destiné à devenir une crêperie-pizzeria (la commune finançant les travaux de rénovation à venir). Et il est déjà sur le point de trouver son prochain propriétaire : le jour où les équipes de TF1 se sont rendues sur place, Hélène Gerray, ancienne enseignante projetant de reprendre l'établissement avec son compagnon, visitait les lieux avec le maire.

"C’est bien placé, l’accueil est quand même très volontaire et dynamique, et ça s’est vraiment important", s'enthousiasme-t-elle  face aux caméras. En plus de celle de la jeune femme, une dizaine d'autres visites sont prévues, l'heureux futur propriétaire devant être désigné avant Noël.

Toute l'info sur

Le 13H

Lire aussi

C'est donc la deuxième fois que le maire de cette commune bretonne a recours à l'opération SOS Villages : l'été dernier, il avait trouvé "très rapidement" grâce à un elle un repreneur pour le salon de coiffure de sa commune. Aujourd'hui en travaux, il doit ouvrir d'ici quelques semaines. De quoi réjouir les habitants.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : réunion ce soir des ministres des Affaires étrangères de l'UE

Russie : au moins 6 morts dans une fusillade à l'université de Perm

Daniel Cohn-Bendit : "Yannick Jadot ne peut pas gagner la présidentielle"

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Primaire écologiste : Yannick Jadot et Sandrine Rousseau revendiquent leur "radicalité"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.