SOS Villages : le pari réussi d’Eric en Haute-Vienne

SOS Villages : le pari réussi d’Eric en Haute-Vienne
Régions

REPORTAGE - Cela fait presque dix ans qu'Eric Martinez s'est installé à Coussac-Bonneval avec sa femme et ses enfants. Lui et son épouse avaient repris la quincaillerie et l'atelier de ferronnerie du village à l'époque grâce à SOS Villages.

Eric et sa petite famille se sont installés à côté du château en plein centre de la commune de Coussac-Bonneval (Haute-Vienne). Venu du Var avec son épouse et ses enfants, il ne regrette pas d'avoir tenté l'aventure. Il y a presque dix ans, Eric et sa femme avaient repris la quincaillerie du village et son atelier de ferronnerie qu'ils ont ensuite transformé en bar-tabac-presse avec une partie restaurant. Un changement auquel les clients se sont bien habitués. "Ça donne de l'animation, les gens se retrouvent autour d'un café", explique l'un d'eux.

Toute l'info sur

SOS Villages

Le seul vestige de l'ancien commerce qu'Eric a conservé, c'est un vieux comptoir. Car au bout de quelques années, la quincaillerie faisant moins recette, il a fallu trouver une solution et le changement est un pari réussi. Quant aux ex-propriétaires qui avaient vendu les bâtiments et le fonds de commerce, ils ne gardent que des bons souvenirs de leur premier passage dans SOS Villages. "Vive SOS Villages et encore merci, pour nous, c'est que du positif", ont-ils lancé. Par ailleurs, l'atelier de ferronnerie, devenu aujourd'hui un terrain de pétanque, n'attend plus que le retour des clients.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Macron appelle les Anglos-Saxons à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccin

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.