"Je ne comprends pas" : à Cambrai, on ne peut faire ses courses qu'au marché... couvert

"Je ne comprends pas" : à Cambrai, on ne peut faire ses courses qu'au marché... couvert

INCOMPRÉHENSION - Pour les habitants de Cambrai, on marche sur la tête. Le marché extérieur a été suspendu jusqu'à nouvel ordre, tandis que les Halles restent ouvertes.

La crise sanitaire a frappé là où on ne l'attendait pas à Cambrai. Dans cette commune de 33.000 habitants située dans le Nord - sur la liste des seize départements confinés depuis le week-end dernier -, le marché extérieur a été suspendu pour juguler une épidémie toujours galopante. À Cambrai, on compte plus de 600 cas pour 100.000 habitants - bien au-dessus de la moyenne nationale (310). À titre de comparaison, le taux d'incidence dans le département du Nord s'élève à 437. 

Lundi soir ainsi, un arrêté a interdit l'installation de marchandises sur la place Robert-Leroy. Un coup dur pour les marchands ambulants du coin, déjà fortement impactés par les restrictions sanitaires. Ce mercredi, la soixantaine d'étals normalement disséminés (principalement de l'habillement) étaient absents. Habituellement remplie par les cris des vendeurs et les commérages du quartier, la place est restée déserte. Même scénario prévu samedi prochain, et jusqu'à nouvel ordre. 

Toute l'info sur

Le 13h

Quelques mètres plus loin, changement d'ambiance. Sacs de courses et chariots à la main, les Cambrésis ont le droit de s'engouffrer... dans le marché intérieur voisin. Une différence de traitement qui suscite l'agacement et surtout l'incompréhension des habitants. "Le gouvernement dit qu'il faut se rendre à l'extérieur. Je ne comprends pas, ici on respire ! ", s'emporte un passant emmitouflé dans une doudoune bleu roi. 

Le Cambrésis fait référence aux paroles de Jean Castex. Lors de son discours, jeudi dernier, le Premier ministre a incité les Français à privilégier les activités en intérieur plutôt qu'en extérieur. Selon les spécialistes, les risques d'attraper le virus seraient moins importants lorsqu'on se trouve dehors. "La contamination à l'extérieur représente 10% des cas rapportés", soulignait Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches au micro de TF1 il y a quelques jours. 

À l'extérieur, c'est plus compliqué de contrôler des regroupements de personnes- Alban Dobremetz, adjoint au commerce et à l'artisanat à la mairie de Cambrai

La fermeture du marché extérieur apparaît donc comme un non-sens pour de nombreux habitants. La mairie de Cambrai justifie sa décision de la façon suivante : contrôler la foule sur le marché extérieur serait trop compliqué. "À l'entrée du marché couvert, des agents sont postés pour réguler le flux de la population. Un comptage est effectué à l'entrée et à la sortie pour vérifier que la jauge est bien respectée", a déclaré Alban Dobremetz, adjoint au commerce et à l'artisanat à la mairie de Cambrai. "À l'extérieur, c'est plus compliqué de contrôler des regroupements de personnes."

Lire aussi

Gel hydroalcoolique à l'entrée, contrôles réguliers et jauge maximum, les commerçants installés dans les Halles assurent que les gestes barrières sont respectés au pied de la lettre. "S'il y a un client qui veut passer derrière une autre personne  pour voir la marchandise, il y a un rappel à l'ordre tout de suite", assure un poissonnier vêtu d'un tablier bleu. Quelques mètres plus loin, une jeune femme arrange ses cagettes de fruits et légumes. Cheveux blonds mi-long et pull bleu marine, la jeune femme est consciente de son privilège et compatit avec les commerçants ambulants privés de marché. "C'est en extérieur, il y a moins de danger. Je trouve ça injuste pour eux."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.