Terrains bradés à 1 euro : la belle opération de repeuplement d’un village du Cantal

Terrains bradés à 1 euro : la belle opération de repeuplement d’un village du Cantal

REPORTAGE - A Parlan, dans le Cantal, la mairie met à disposition des terrains constructibles à 1 euro dans le but de repeupler le village. Une opération qui apporte ses fruits.

De 310 habitants à plus de 480 aujourd’hui ! C’est la bonne nouvelle pour Parlan, petit village du Cantal. En dix ans, plus de 150 habitants se sont installés dans la commune grâce à une surprenante initiative de la mairie. En effet, elle propose des terrains à seulement 1 euro sous deux conditions : construire sa maison et l’habiter au moins dix ans. Un dispositif qui permet de repeupler le village et même de le faire revivre. 

Toute l'info sur

Le 13h

Audrey a été l’une des premières à venir s’installer. Elle a même ouvert un salon de coiffure à deux pas de chez elle. "Je me suis dit ‘qui ne tente rien n’a rien’. Pourquoi ne pas créer un commerce dans un petit village ? Aujourd’hui, je ne regrette absolument pas ! J’ai mon salon de coiffure et l’école de mon fils à quelques mètres seulement de mon habitation", nous confie-t-elle. Ce dynamisme ravit les habitants. "Ça donne de l’attraction au village et ça fait vivre des tas de jeunes, c’est important", se réjouit une cliente d’Audrey.  

Emilie, esthéticienne, cherchait de son côté à quitter la banlieue parisienne depuis des mois. Rêvant depuis toujours de redynamiser un village, cette jeune maman a décidé de tout quitter pour s’installer à Parlan, profitant du nouveau projet de commerce au cœur du bourg. Grâce à l’installation de ces jeunes parents, l’école se remplit. Elle compte aujourd’hui une cinquantaine d’élèves.

Un nouveau lotissement

La commune a également investi dans seize parcelles pour y créer un lotissement à destination de particuliers dont c’est le premier achat. Les acquéreurs, quant à eux, doivent prendre à leur charge la viabilisation du terrain qui est de 5000 euros. L’opération est un succès, il ne reste plus que deux terrains à la vente. "On retombe sur nos pieds sans problème assez rapidement et on n’y perd pas grand-chose", affirme le maire.

Lire aussi

Pour que ces projets voient le jour, l’équipe municipale se démène au quotidien pour obtenir des subventions de l’État. À travers ses nombreuses initiatives, cette petite commune du Cantal prouve qu’il est possible d’être rural et attractif. 

L'actualité des régions et de ceux qui y vivent vous intéresse ? Participez à la Grande Cause des Territoires

Vous ne visualisez pas la consultation ? Rendez-vous ICI

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter