VIDÉO - "C'est terrible" : les ostréiculteurs de l'île de Ré en colère après un vol de trois tonnes d’huîtres

VIDÉO - "C'est terrible" : les ostréiculteurs de l'île de Ré en colère après un vol de trois tonnes d’huîtres

PILLAGE – Trois tonnes d’huîtres commercialisables cet hiver ont été volées à un ostréiculteur de l’île de Ré. Le JT de TF1 s'est rendu sur place.

Coup dur à l’approche des fêtes de fin d’année. Un ostréiculteur de l’île de Ré s’est fait voler 300 poches d’huîtres commercialisables cet hiver, soit l’équivalent de trois tonnes, directement sur les parcs. Le vol s’est déroulé entre le 22 octobre et le 4 novembre, a indiqué jeudi le parquet de la Rochelle. "Le ou les auteurs ont pu accéder aux parcs en tracteur ou en bateau", a précisé le procureur Laurent Zuchowicz, confirmant une information du journal Sud-Ouest

Toute l'info sur

Le 13H

Selon Franck Moreau, la victime, les pertes se chiffrent à près de 20.000 euros. Dans les cabanes, les professionnels rencontrés par TF1 dans le reportage en tête de cet article sont en colère : "C'est terrible", lâche Angélique Rousseau, ostréicultrice à La Flotte-en-Ré. D'autant, souligne-t-elle, que "cette année, c'est un peu compliqué. Les huîtres n'ont pas trop grandi. Il n'y a pas vraiment les volumes qu'on espérait".

Pour certains professionnels, les fêtes de fin d’année représentent 60% du chiffre d'affaires annuel."Il y a des fortes demandes à Noël, beaucoup plus que dans le courant de l'année. C'est peut-être pour cela qu'il y a plus de vols : il y en a qui ne fournissent pas les huîtres qu'il faut, et il y en a qui se servent chez les autres, ", affirme un autre ostréiculteur de l'île. Avec des pertes sèches à la clé. "C’est de l’argent qui doit rentrer donc si on les vole, c'est dur pour l’entreprise qui subit ça, parce que c’est impossible de les retrouver", ajoute un troisième.

Cinq à dix tonnes volées chaque année

Les vols d’huîtres sont effectivement particulièrement fréquents dans les périodes qui précèdent les fêtes de fin d’année en Charente-Maritime : en moyenne, cinq à dix tonnes sont volées chaque année avant les réveillons. Et ce malgré la surveillance des parcs à huîtres par les gendarmes. "Sur l’île de Ré, tous les parcs ostréicoles sont accessibles depuis la terre", explique l’un d’eux. Mais pour la brigade fluviale de la Rochelle, la zone à surveiller est immense : l’équivalent de 5000 terrains de football. 

Lire aussi

Pourtant, des solutions existent. "Les huîtres connectées sont très utiles. On peut les insérer dans une poche et à chaque fois que la poche est bougée, on peut très bien avoir une sorte d’alarme. Un SMS sera envoyé sur le téléphone du propriétaire comme quoi cette poche est bougée", poursuit l’adjudant-chef Christophe Laferrière. Environ 45 tonnes d’huîtres sortent des parcs chaque année en Charente-Maritime, soit le tiers de la production nationale.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Covid-19 : le Dr Fauci "quasiment certain" que le variant Omicron n'est pas plus grave que le Delta

VIDÉO - Explosion à Sanary-sur-Mer : l'émotion des amis de la victime et des personnes toujours recherchées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.