Alpes-Maritimes : un hameau de Biot rasé cinq ans après les inondations meurtrières

Alpes-Maritimes : un hameau de Biot rasé cinq ans après les inondations meurtrières

REPORTAGE - Plus de cinq ans après les terribles inondations dans les Alpes-Maritimes, tout un lotissement est en train d'être détruit dans la ville de Biot. La démolition de maisons dévastées à l'époque vient de commencer.

C'est le début d'un chantier de démolition hors norme à Biot. Dans un lotissement en zone inondable, 23 maisons vont être rasées. Toutes ont été rachetées à leurs propriétaires par l'intermédiaire du fonds d'état Barnier et des collectivités locales. Parmi eux, Philippe Camier qui a vécu ici pendant douze ans. Le 3 octobre 2015, des inondations catastrophiques s'abattent sur le quartier de Biot. Cette nuit-là, il y a eu plus de 1,5 mètre d'eau dans toutes les habitations. Cinq ans après, Philippe est soulagé de partir et d'avoir été indemnisé correctement.

Toute l'info sur

Le 13h

Raphaël était, lui aussi, propriétaire d'une maison près de La Brague. Celle-ci a également été rachetée. Avec le recul, il se demande si cette catastrophe n'était pas prévisible. Ce hameau a été construit dans les années 90 sur un terrain artificiel. À l'époque, les plans de prévention des risques n'existaient pas. Une urbanisation à tout-va qui ne serait plus possible aujourd'hui. En lieu et place des maisons sera construit un terrain naturel capable d'absorber les débordements futurs de la rivière pour mieux protéger le reste du quartier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 222 décès en 24h, forte baisse du nombre de personnes hospitalisées

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

EN DIRECT - Lelandais : la vidéo de la reconstitution diffusée, des proches d'Arthur Noyer quittent la salle

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Disney : le baiser de Blanche-Neige fait polémique

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.