Un passionné préserve le patrimoine du carnaval niçois

Un passionné préserve le patrimoine du carnaval niçois

REPORTAGE - Covid oblige, de nombreux carnavals ont annulés. L'esprit de ces fêtes n'est toutefois pas mort : il se cache dans un musée créé par un passionné.

Bienvenue dans le Musée du Carnaval, une collection unique de pièces de toutes les époques que l'on doit à Sébastien Dalbera, ancien carnavalier passionné. Beaucoup de pièces proviennent de dons, mais pour enrichir son musée, Sébastien court depuis quinze ans après les ventes aux enchères et chine sur Internet pour sauver ces créations bien souvent vouées à la destruction.

Toute l'info sur

Le 13h

Préserver ce patrimoine niçois et tout le savoir-faire qui l'accompagne, tel est le but de ce musée. Dans son atelier, Sébastien continue de fabriquer des masques en carton-pâte, comme autrefois. "Se dire que ce moule a été utilisé peut-être il y a 60 ans et de passer derrière une personne qui l'a fabriqué, on se dit qu'on redonne vie à cet objet. C'est bien, ça ne se perd pas", confie-t-il. Le musée permet aussi de transmettre les souvenirs de cette belle fête populaire aux jeunes générations. Sébastien et son épouse n'attendent aujourd'hui plus qu'une chose, la réouverture de leur musée pour partager avec le public leur passion pour le Carnaval de Nice.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter