"J'en ai marre de faire des chichis" : Jean Imbert nous ouvre les portes du restaurant qu'il a ouvert avec sa grand-mère

REPLAY

Toute L'info sur

Le 20h Le Mag

AFFAIRE DE FAMILLE - Le 20H Le Mag a suivi le cuisinier dans les derniers préparatifs avant l'ouverture de son nouveau restaurant, "Mamie", en lieu et place de "L'Acajou" qu'il tenait jusqu'ici. A la carte ? Des plats traditionnels qui modernisent les recettes de son enfance que lui préparait sa grand-mère Nicole, 92 ans.

Il en parle comme de son truc à lui. Sa prise de risque toute personnelle. Jean Imbert a décidé de revenir à l'essentiel en ouvrant "Mamie", un restaurant parisien qui modernise les recettes les plus cultes de la femme de sa vie : sa grand-mère. "Elle m'inspire parce que c'est toutes les valeurs que j'avais quand j'étais petit", commente le cuisinier révélé au grand public par "Top Chef" sur M6. 

"J'en ai marre de faire des chichis. J'ai envie de choses qui mijotent le matin quand on arrive. Dans chaque plat, il y a de l'émotion", dit-il. Alors aux fourneaux, il revisite les petits plats de Nicole, 92 ans, de la blanquette au poulet rôti. L'aventure fait "flipper" Jean Imbert "parce que c'est hyper authentique, c'est vraiment l'intime".

Voir aussi

"Je voudrais que ça marche bien, qu'il soit content. C'est tellement bizarre d'ouvrir un restaurant en mettant les photos de sa grand-mère", estime la principale intéressée. Mamie Nicole a eu le rôle le plus important avant l'ouverture, celui de la validation des plats. "Elle a un palet pointu Mamie. Elle est cash, elle n'est pas faux-cul Mamie", insiste Jean Imbert. Même les desserts, signés du champion du monde Cédric Grolet, sont passés au radar Nicole. Verdict ? "C'est pareil" qu'à la maison. Ouf. Et de conclure : "Je suis fière oui, qui ne le serait pas ?"

Lire et commenter