Éleveurs de bovins et céréaliers, deux filières en difficulté

Éleveurs de bovins et céréaliers, deux filières en difficulté

Guillaume et Olivier sont la troisième génération d'éleveurs de Charolaises dans leur famille. L’année 2016 est catastrophique. L'an passé, une vache se vendait 1879 euros contre que 1570 euros aujourd’hui. Aurélien, lui, est un jeune céréalier. Cette année, seulement sur le blé, il va perdre 80.000€ par rapport à la moisson de 2015.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

EN DIRECT - Covid : état d'urgence et couvre-feu en Espagne, bars fermés à 18h en Italie

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent