Nuée de journalistes à la sortie de Cahuzac du tribunal

DirectLCI
Après le début de son procès, Jérôme Cahuzac a révélé que son premier compte en Suisse avait été ouvert pour financer la campagne de Michel Rocard. Une révélation fracassante qui a eu le don "d'exciter" les journalistes couvrant le procès de l'ex-Ministre du Budget.

Ce lundi 5 septembre, les journalistes à la sortie de la première journée du procès de l’ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac étaient très nombreux. La raison ? Les révélations de M. Cahuzac sur l’ouverture de son premier compte en Suisse en 1992.


Lors du premier jour de son procès pour blanchiment et fraude fiscale, Jérôme Cahuzac a révélé que ce compte avait été ouvert pour permettre le « financement d’activités politiques » au profit de l’ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard


«Vous aurez des déclarations le 16 septembre"Avocat de Jérôme Cahuzac

Les journalistes, déjà très nombreux pour couvrir le procès, n'en ont été que plus présents. À la sortie de cette première journée, des dizaines de micros et de caméras attendaient Jérôme Cahuzac pour l’interroger sur la bombe qu’il venait de lâcher. Comme à son habitude, l’intéressé s’est refusé à répondre aux questions des journalistes, laissant son avocat répondre pour lui. «Vous aurez des déclarations le 16 septembre", s’est contenté de répondre le représentant de Jérôme Cahuzac. Un journaliste a ironisé sur la sortie du tribunal de Jérôme Cahuzac avec une photo postée sur Twitter.

Ce n’est pas la première fois que des scènes de bousculade ont été observées lors de la sortie de Jérôme Cahuzac d’un tribunal. En février 2016, l’ex-ministre du Budget avait violemment poussé journalistes et caméramans  pour se frayer un chemin jusqu’à la salle d’audience du Tribunal correctionnel de Paris.


Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter