Jean-Marc Ayrault et son retour dans le gouvernement : "J'ai dit mes critiques, mais j'ai aussi le sens des responsabilités"

DirectLCI
Chaque jour, Audrey Crespo-Mara pose une question off mais devant les caméras à ses invités. Ce vendredi, elle recevait Jean-Marc Ayrault et l'a cuisiné sur son passage de Premier ministre à ministre des Affaires étrangères.

Ministre des Affaires étrangères, un poste plus tranquille ? "C'est un peu différent", reconnait le ministre des Affaires étrangères, "quand vous êtes Premier ministre, vous devez vous occuper de tous les sujets, de tous les ministères (...) la pression est constante, du matin au soir, du lundi au dimanche, il n'y a pas de répit." Mais le socialiste se défend de se tourner les pouces,  son poste nécessite "énormément de travail". Il ose une comparaison quantifiable : si le poste de chef du gouvernement est assimilé à une "pression à 100%", celui de ministre des affaires étrangères atteindrait les "90%".


Dégagé du siège de Premier ministre, Jean-Marc Ayrault ne semble pas tenir rancoeur à François Hollande : "j'ai dit mes critiques, mais j'ai aussi le sens des responsabilités, et le sens du service de mon pays" Servir la France serait donc un privilège qui aide à avaler des couleuvres.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter