Sit-in de Sioux contre la construction d'un pipeline sur une terre "sacrée"

Sit-in de Sioux contre la construction d'un pipeline sur une terre "sacrée"

Depuis plusieurs jours, des centaines d'indiens Sioux campent dans le Dakota du Nord pour protester contre la construction d'un pipeline qui traversera des terres qu'ils considèrent comme sacrées. Une suspension des travaux jusqu'au 9 septembre a été décidée par un juge de l'État.

Installés à Cannon Ball dans le Dakota du Nord, les Sioux protestent depuis plusieurs mois contre la construction d'un pipeline de 1170 kilomètres. Le tracé, décidé par la compagnie responsable du projet, passe à travers des terres sur lesquels se trouvent des cimètres indiens mais aussi des zones naturelles protégées. Selon eux, ce tracé viole les traités signés avec l'État américain.

Une situation très tendue

Le weekend dernier, la situation a dégénéré entre manifestants et force de l'ordre lorsque des bulldozers ont commencé à détruire un des cimetières. Suite à ces incidents, la tribu a porté l'affaire devant un tribunal du comté de Columbia le 4 septembre. 

Ce mercredi 7 septembre, le même juge a décidé de demander à la société Dakota Access, responsable du projet, de le suspendre jusqu'au 9 septembre prochain. Après cette date, libre à cette entreprise de relancer la construction de ce pipeline.

Les Sioux le reconnaissent, ils ont peu d'espoir de voir ce projet totalement arrêté. Cependant, ils espèrent pouvoir convaincre Dakota Access de changer le tracé de son projet pharahonique.

En vidéo

Les indiens Sioux opposés à la construction d'un pipeline sur leur terre

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent