VIDÉO - Boris Cyrulnik était l'invité d'Audrey Crespo-Mara vendredi 20 janvier

REPLAY - Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik était l'invité psychologique d'Audrey Crespo-Mara ce vendredi. Il s'est livré à un petit jeu de questions/réponses sur le profil psychologique des candidats à la prochaine élection présidentielle.

"Chacun de nous a besoin de héros pour vivre", écrit le neuropsychiatre Boris Cyrulnik dans son dernier livre "Ivres paradis, bonheurs héroiques", mettant en garde contre les faux héros "attiseurs de violence et de haine ou pourvoyeurs du pire." Invité d'Audrey Crespo-Mara, ce vendredi sur LCI, il a expliqué pourquoi aucun des candidats à la prochaine élection présidentielle, n'a la carrure d'un héros. "Ce sont des candidats humains, ils ne veulent tuer personne ni sauver personne", estime-t-il ajoutant que "c'est pas comme ça qu'on se fait élire, mais en se posant comme sauveur."


Le neuropsychiatres s'est ensuite prêté au jeu d'un questions/réponses sur le profil psychologique de prétendants à  la fonction suprême.

  • 1Le plus fou ?

    "Celui qui ne se présente pas" assure le médecin, sans citer de nom...
  • 2Tous narcissiques ?

    "Ils le sont tous", explique-t-il, précisant qu'"un président normal c'était absurde de le dire" car "quand on est équilibré, on ne peut pas être président."
  • 3Les Le Pen pervers ?

    "Les Le pen parce qu'ils sont centrés sur eux-même et se désintéressent de toute altérité", assure-t-il. Selon lui, "les autres s’intéressent à d'autres cultures, religions ou manières de penser alors que dans cette famille il y a 'moi j'ai raison, un point c'est tout.' Et de conclure : "pas d'altérité, c'est la définition de la perversion."
  • 4Honnêtes pour la plupart ?

    "On leur fait la misère mais je pense que la majorité des politiciens sont honnêtes", explique le neuropsychiatre qui considère que "la minorité on en parle énormément."
  • 5Montebourg généreux ?

    "Montebourg serait certainement assez généreux comme Macron", estime-t-il, ajoutant que "ce sont des gens qui sont généreux de leur temps et qui veulent se donner aux autres."
  • 6Fillon tourmenté ?

    " Je pense que Fillon doit l’être mais il se sécurise par des certitudes", explique-t-il. Selon lui, "quand on est anxieux, on a besoin de certitudes à l'inverse des personnes confiantes qui admettent facilement une théorie puis une autre..."
  • 7Macron attirant (psychologiquement parlant) ?

    "Juppé -Macron", juge-t-il précisant au sujet du second qu'il a été séduit par "sa vitesse d'esprit et sa clarté". Et de nuancer pour conclure : "c'est pas un séducteur, il est séduisant c'est pas pareil."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter