VIDÉO - Valérie Pécresse sur la grève SNCF : "J'exige que le service minimum soit assuré"

INVITE LCI - Valérie Pécresse était l'invitée politique de LCI mercredi matin. La présidente de la région Ile-de-France s'est notamment exprimée sur la grève attendue à la SNCF, le débat sur les transports gratuits voulu par Anne Hidalgo et la hausse de la CSG.

La présidente LR de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, était l'invitée mercredi d'Audrey Crespo-Mara sur LCI. A la veille du jour de grève dans la fonction publique qui affectera notamment le trafic SNCF dans la région, voici ce qu'il faut retenir de l'entretien. 

Grève à la SNCF

La présidente de Région a réitéré son inquiétude quant au mouvement social contre la réforme de la SNCF, attendu début avril, mais dont la grève dans la fonction publique, dès le 22 mars, pourrait donner un aperçu. "Cette grève va mettre dans la galère des millions de personnes. J'exige que le service minimum soit assuré. Sinon j'exigerai le remboursement des titres de transports, cela fait partie du contrat que j'ai signé en Ile-de-France avec la SNCF." 

Valérie Pécresse a également rappelé les "deux systèmes" mis en place au niveau régional pour faire face aux perturbations. La mise à disposition, d'une part, de "400 lieux" dédiés au télétravail et, d'autre part, l'incitation au covoiturage. "Je demande par solidarité civique aux conducteurs de s'inscrire sur les plateformes de covoiturage. Je compte sur la solidarité de tous les Franciliens", a-t-elle ajouté. 

Nicolas Sarkozy en garde à vue

Refusant de s'exprimer sur "une procédure en cours", Valérie Pécresse a exprimé "toute son amitié et son affection" à Nicolas Sarkozy, qui entamait mercredi sa deuxième journée de garde à vue dans l'affaire des financements libyens. "Les Français gardent au coeur qu'il a été un bon président, contrairement à son successeur", croit-elle savoir, lui souhaitant "beaucoup de courage". 

Félicitations à Marlène Schiappa

Valérie Pécresse n'a pas tari d'éloges à propos de la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, saluant les mesures qu'elle porte contre le harcèlement de rue et le consentement sexuel à 15 ans. "Je le dis personnellement, je suis totalement favorable à cette loi. Je suis extrêmement heureuse que Marlène Schiappa ait fixé l'âge du consentement à 15 ans, c'est très protecteur pour les mineurs."

Débat sur les transports avec Anne Hidalgo

Valérie Pécresse a enfin répondu à la proposition de la maire de Paris, Anne Hidalgo, de débattre sur la gratuité des transports en commun afin de réduire le trafic automobile dans la capitale. "Je suis toujours prête au débat", a assuré la présidente de région. "Malheureusement, je regrette que sur un sujet comme la piétonisation des berges, un tel débat n'ait pas eu lieu." Avant d'avertir qu'une éventuelle discussion sur la gratuité des transports "se passera au niveau d'Ile-de-France Mobilités, et pas d'une seule commune, car nos destins sont liés". La perspective des municipales à Paris en 2020 ? "Je ne suis même pas à mi-mandat", explique Valérie Pécresse. "J'essaye de trouver des solutions."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter