Grands Reportages du 10 novembre 2019 - Gilets jaunes, un an après

Toute L'info sur

Grands Reportages

Gilets jaunes, un an après - Un reportage de Christophe WidemannImages : Bertrand Rubé, Charles Maumy et Guillaume ViartMontage : Virginie Letendre avec Damien LabbéProduction : Capa Presse Pendant des mois, ils ont secoué la France et fait trembler les pouvoirs publics. Pour protester contre l’augmentation du coût de la vie et la baisse du pouvoir d’achat, des centaines de milliers de gilets jaunes ont investi du jour au lendemain les routes, les péages, les ronds-points et ont paralysé les grandes villes par leurs manifestations du samedi. Ce vent de révolte a soufflé particulièrement fort sur Bordeaux et la Gironde. La mobilisation y a été l’une des plus impressionnantes du pays. Comme à Paris, le centre-ville bordelais a été le théâtre de violences extrêmes. Du jamais vu dans cette cité prospère et habituellement tranquille. Nous avons retracé l’histoire de ces gilets jaunes girondins. Qu’ils soient meneurs ou militants anonymes, tous ont vu leur existence bouleversée par ces mois de lutte. Ils ont été portés par l’exaltation des débuts, la fraternité autour des ronds-points et l’espoir du grand soir. Mais ils ont également connu les affrontements avec la police, les victimes blessées et les poursuites judiciaires. Un an après, que retiennent-ils de leur combat ? Ont-ils le sentiment d’avoir gagné ou au contraire, d’avoir lutté pour rien ?

Un reportage de Christophe WidemannImages : Bertrand Rubé, Charles Maumy et Guillaume ViartMontage : Virginie Letendre avec Damien LabbéProduction : Capa Presse
Pendant des mois, ils ont secoué la France et fait trembler les pouvoirs publics. Pour protester contre l’augmentation du coût de la vie et la baisse du pouvoir d’achat, des centaines de milliers de gilets jaunes ont investi du jour au lendemain les routes, les péages, les ronds-points et ont paralysé les grandes villes par leurs manifestations du samedi. Ce vent de révolte a soufflé particulièrement fort sur Bordeaux et la Gironde. La mobilisation y a été l’une des plus impressionnantes du pays. Comme à Paris, le centre-ville bordelais a été le théâtre de violences extrêmes. Du jamais vu dans cette cité prospère et habituellement tranquille. Nous avons retracé l’histoire de ces gilets jaunes girondins. Qu’ils soient meneurs ou militants anonymes, tous ont vu leur existence bouleversée par ces mois de lutte. Ils ont été portés par l’exaltation des débuts, la fraternité autour des ronds-points et l’espoir du grand soir. Mais ils ont également connu les affrontements avec la police, les victimes blessées et les poursuites judiciaires. Un an après, que retiennent-ils de leur combat ? Ont-ils le sentiment d’avoir gagné ou au contraire, d’avoir lutté pour rien ?

Lire et commenter