Atteint d'un cancer, un rugbyman reçoit la visite des All Blacks avant de mourir

Atteint d'un cancer, un rugbyman reçoit la visite des All Blacks avant de mourir

RUGBY - Misiluni Moananu, rugbyman néo-zélandais de 38 ans atteint d'un cancer en phase terminale, a reçu la visite de certains champions du monde all blacks avec le trophée. Pas tout à fait conscient, le malade est mort le lendemain.

Il sera mort avec le trophée Webb-Ellis dans les mains ou presque. Misiluni Moananu, un rugbyman néo-zélandais, illustre joueur du Poneke Rugby Club, a reçu lundi la visite de plusieurs All Blacks accompagnés du trophée de champion du monde, alors qu'il était en phase terminale de son cancer. Ma'a Nonu, titré en octobre dernier, ainsi que Dane Coles (ancien coéquipier de Moananu) et Victor Vito, eux aussi internationaux, sont donc venus voir le malade sur son lit d'hôpital, à Wellington.

LIRE AUSSI >> Les All Blacks se rendent sur la tombe de Jerry Collins

Les trois hommes ont passé plus de deux heures à son chevet, indique le New Zealand Herald . Un rêve pour l'ancien joueur de Wellington, qui avait regardé la finale de la Coupe du monde face aux Australiens depuis l'hôpital, déjà. Il n'aura pas pu totalement profiter de ce moment puisqu'il n'était "pas tout à fait conscient", comme l'indique le quotidien. Ce qui n'a pas empêché ses visiteurs d'immortaliser ce moment.

"Ces gars sont de bons amis", a expliqué le grand frère du malade. "Il aurait été excité, et un peu intimidé, sourit le frère jumeau de Misiluni. Ce n'est pas quelqu'un qui aimait se retrouver au centre de l'attention mais il aurait apprécié." C'était là les dernières minutes passées avec lui, puisque Moananu est mort le lendemain, mardi, des suites de son cancer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : plus de 100 morts depuis lundi dans la bande de Gaza

EN DIRECT - Vaccination des mineurs : "Il faudra l'envisager à partir de l'automne", selon le Pr Yazdanpanah, membre du Conseil scientifique

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Double meurtre dans les Cévennes : le père du fugitif l'appelle à se rendre dans un message audio

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.