Coupe du monde 2015 : 3 choses à savoir sur Sonny Bill Williams, le centre des All Blacks

Coupe du monde 2015 : 3 choses à savoir sur Sonny Bill Williams, le centre des All Blacks

RUGBY – Après un premier match débuté sur le banc face à l’Argentine, Sonny Bill Williams est titulaire ce jeudi (21 heures, Canal+) avec la Nouvelle-Zélande face à la Namibie au stade olympique de Londres. Retour sur le parcours atypique du trois-quarts centre passé par Toulon, champion du monde en 2011 avec les Blacks.

Rugby à XV, à XIII, à VII et Football américain ?
Champion du monde avec les All Blacks en 2011, Sonny Bill Williams (30 ans) n’était a priori pas destiné au rugby à XV. De 2004 à 2008, c’est à XIII que le multi-tatoué excelle, chez lui en Nouvelle-Zélande. La bascule, SBW va la faire en 2008 quand le président de Toulon, Mourad Boudjellal, lui fait signer un gros contrat. Sa science de la prise d'intervalles et des passes après contacts fait des ravages. Très vite, il devient indispensable sur la Rade mais préfère revenir deux ans plus tard sur son île pour pouvoir jouer avec les All Blacks. Il refera une pige à XIII à Sidney durant une année avant de revenir au rugby à XV (Waikato Chiefs) pour disputer la Coupe du monde 2015.
 


Après le mondial en Angleterre, Sonny Bill Williams pourrait traverser un nouvel océan. L’Atlantique cette fois. Direction Rio où sont organisés les JO en 2016. Le rugbyman fait partie de la sélection néo-zélandaise à VII qui prépare le rendez-vous olympique. “Dans l'histoire, les plus grands sportifs ont tous été champions olympiques : Usain Bolt, Mohamed Ali... la liste est longue. J'ai l'incroyable opportunité de devenir l'un d'entre eux”, commentait le Kiwi, impatient de commencer cette nouvelle aventure.


Un dernier challenge pour “SBW” ? Interrogé avant le match contre la Namibie sur le recrutement de la star australienne du rugby à XIII, Jarryd Haynes, par la franchise de NFL des San Francisco 49ers, Sonny Bill Williams a répondu que c’était un “chemin à suivre pour d’autres joueurs” de rugby, rapporte le site  stuff.co . De là à penser à une nouvelle destination pour le globe-trotter, il n’y a qu’un pas.

Les poings fermes
Sept combats chez les professionnels pour autant de victoires, avec en prime trois KO infligés à ses adversaires. Que ça soit sur les terrains de rugby ou sur les rings, Sonny Bill Williams n’est pas là pour rigoler. “Chaque sport m’aide à devenir meilleur dans un autre. La boxe m’a donné la force mentale pour faire face à n’importe quoi sur le terrain, sans avoir aucun doute”, déclarait-il. Même s'il est critiqué pour la qualité relative de ses opposants, lors de son dernier combat, soldé sur une victoire le 31 janvier dernier, son dernier adversaire, Chauncey Welliver, avait un bilan de 55 victoires en 70 combats. Solide.


Conversion à l'Islam
Alors qu’il joue à Toulon, il fait la connaissance d’une famille tunisienne avec cinq enfants qui vit dans un immeuble de deux pièces. “J’étais très proche d’eux et je voyais combien ils étaient heureux”, expliquait-il à la CNN . C’était le point de départ de sa conversion à l’Islam. “Je suis devenu un vrai musulman. Cela me rend heureux, m’aide à grandir et m’a permis de devenir l’homme que je suis aujourd’hui”, assurait le gaillard à l’époque. En 2010, Sonny Bill Williams devient le premier musulman à revêtir la fameuse tenue des All Black ornée de la fougère argentée.

À LIRE AUSSI
>> Quand les All Blacks se prennent pour les Men in Black dans une publicité

>> Hommage : l'émouvant haka des autres All Blacks du Top 14
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 1000 roquettes lancées de la bande de Gaza depuis lundi soir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

"On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

Double meurtre dans les Cévennes : la traque pour retrouver le suspect continue

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.