Coupe du monde 2015 : la question des primes réglée pour les Bleus

RUGBY

MONDIAL – Les joueurs de l'équipe de France sont fixés concernant les primes qui leur seront attribuées lors de la prochaine Coupe du monde. Un accord a été entériné il y a 15 jours entre la FFR et Provale, l'union des joueurs de rugby professionnel.

L'argent est tabou dans le monde du sport et celui du rugby n'échappe pas à ce constat. Alors que le coup d'envoi de la Coupe du monde en Angleterre (18 septembre – 31 octobre) approche, la problématique des primées accordées aux joueurs du XV de France est résolue. Dans le courant du mois de juin, des négociations se tenaient entre la FFR (Fédération français de rugby) et Provale, le syndicat national des joueurs de rugby professionnel. Les discussions entre les deux parties ont abouti, "l'accord a été trouvé il y a 15 jours", selon Gaël Arandiga, directeur de Provale, contacté par metronews. Cependant, une communication officielle ne serait pas à l'ordre du jour, pour le moment.

Des différences avec 2011

"Les primes seront bien liées aux performances", affirme Arandiga. Aucun montant exact nous a été confirmé mais elles devraient atteindre les 180.000 euros (par joueur) si les Bleus venaient à être sacrés champions du monde pour la première fois de leur histoire à l'automne prochain. 140.000€ seront attribués pour une finale et 120.000€ en cas de troisième marche sur le podium. Une quatrième place ou la fin de l'aventure en quart de finale ne devrait pas être assortie d'une prime, contrairement au Mondial 2011 (60.000€ pour un 1/4).

L'enveloppe maximale octroyée à cette Coupe du monde devrait avoisiner les 5,6 millions d'euros. Un choix s’inscrivant dans la volonté d'accrocher une place sur le podium, érigé au rang d'objectif majeur, en juin dernier, par Jean Dunyach, membre du Comité directeur de la FFR, qui "met un accent fort sur les trois premières places".

A LIRE AUSSI
>>
Les Bleus réveillés par un contrôle antidopage à Tignes

Les hommes de Philippe Saint-André ont débuté leur préparation pour la Coupe du monde depuis le début du mois de juillet et font actuellement relâche après un premier volet essentiellement axé sur la condition physique à Marcoussis et à Tignes. Avant d'entamer la dernière ligne droite en direction de l'Angleterre pour étrenner leur statut de vice-champion du monde acquis en 2011 après une défaite cruelle face à la Nouvelle-Zélande (7-8).

Lire et commenter