Coupe du monde de rugby : le passé face au XV de France "ne hante pas" les All Blacks

RUGBY

DEVANT - Alors que toute la presse française va passer la semaine à évoquer les victoires tricolores de 1999 ou de 2007, côté néo-zélandais on ne se tourne pas autant vers le passé. Même si les coéquipiers de Dans Carter se méfient un peu d'un XV de France capable de les faire douter lors de la finale 2011.

Ils dorment sur leurs deux oreilles. A l'heure où les Néo-Zélandais ont vu qu'ils affronteraient l'équipe de France en quart de finale (samedi à 21 heures à Cardiff), des souvenirs douloureux en Coupe du monde ont tout de même dû leur remonter en mémoire. La demi-finale de 1999 perdue (31-43), le quart de 2007 envolé au Millennium (18-20) ou encore la finale de 2011 arrachée de justesse par les All Blacks (8-7), autant de matches qui ont marqué le rugby français mais visiblement beaucoup moins les esprits néo-zed.

"Nous regardons devant, pas vers le passé"

"L'élimination de 2007, ce n'est pas vraiment un sujet dont nous avons parlé ni auquel je pense vraiment, a ainsi expliqué Daniel Carter en conférence de presse lundi. Il n'y a que trois joueurs dans l'équipe actuelle qui ont joué ce match (deux en fait après le forfait pour le reste de la compétition de Tony Woodcock : lui et Richie McCaw, ndlr), donc le groupe est nouveau. Nous regardons devant, pas vers le passé". Un discours similaire a celui tenu par Thierry Dusautoir et le reste des joueurs du XV de France, après la défaite contre l'Irlande dimanche (9-24).

Cette contre-performance tricolore ne donne d'ailleurs pas forcément plus de garanties aux Blacks qui se souviennent avoir eu toutes les peines du monde à se défaire en finale d'une équipe de France pourtant très moyenne pendant la Coupe du monde 2011, mais qui a bien failli leur souffler la victoire finale. "Si cela reste dans la mémoire collective néo-zélandaise ? Oui, mais pour le public et les médias. Cela ne hante pas l'équipe. Nous avons joué tant de matches depuis, raconte encore Carter. Et après ce qu'il s'est passé il y a quatre ans, où ils ont été déçus, je pense que les Français ont plutôt envie de nous jouer". On peut penser que l'inverse est aussi vrai.

À LIRE AUSSI 
>> Ne parlez pas de France - All Blacks 2007 aux Bleus !

>> Tous les résultats et les matchs en direct

Lire et commenter