Coupe du monde de rugby : les Irlandais pas "intimidés" par le "tapage" et le coup de pression des Français

RUGBY

ESCARMOUCHES - Par conférences de presse interposées, Français et Irlandais, qui s'affrontent dimanche à Cardiff (17 h 45), ont tenté de se refiler une patate chaude : la pression qui va peser sur le favori de cette rencontre au sommet du groupe D.

C'est de bonne guerre. Alors que l'avant-match entre le XV de France et celui du trèfle se déroule entre gentlemen, même Jonathan Sexton n'a pas voulu charger Mathieu Bastareaud qui l'a pourtant malmené lors deux dernières fois où il a croisé sa route..., la tension est montée d'un léger cran vendredi. La faute à une petite pique bien lancée par Philippe Saint-André : "Toute la pression est sur les épaules de l'Irlande, a ainsi lâché le sélectionneur en conférence de presse. Ils sont favoris et ce serait très dommageable pour eux s'ils perdaient dimanche". Et comme les Irlandais tenaient leur point presse quelques heures plus tard, la réponse n'a pas tardé. 

"Nous avons déjà connu ce type de battage médiatique inutile"

"Nous ne serons pas intimidés, a notamment déclaré Rob Kearney. Nous avons beaucoup d'expérience et avons déjà joué de grands matches et nous avons déjà connu de nombreuses fois ce type de battage médiatique inutile venant de l'adversaire et je pense que nous sommes suffisamment mûrs pour le surmonter". Plus en rondeur que son arrière, Joe Schmidt a lui aussi réagi aux propos de son homologue tricolore : "Je ne crois pas que soyons soit plus sous pression que les Français, les deux équipes veulent finir premières de leur groupe il me semble... Et même si nous sommes favoris, on a déjà prouvé qu'on savait assumer ce statut". Et toc !

À LIRE AUSSI 
>> Pourquoi les Bleus se la jouent cool
>> Toute l'actu de la Coupe du monde de rugby sur metronews

Lire et commenter