Coupe du monde - Michalak, Trinh-Duc, Talès... 3 ouvreurs sur le grill

Coupe du monde - Michalak, Trinh-Duc, Talès... 3 ouvreurs sur le grill

RUGBY – C'est la surprise du chef : le staff du XV de France n'a pas retenu Camille Lopez, pourtant ouvreur titulaire durant le dernier Tournoi des VI Nations. Au lieu de ça, Frédéric Michalak, plus vu en Bleu depuis un an, et François Trinh-Duc, dont la dernière sélection remonte à février 2014, figurent parmi les 36 heureux élus qui, à partir du 6 juillet, vont préparer la Coupe du monde.

"Il n'y a pas Lopez ? ! Oh putain... Alors là, je comprends pas". Titou Lamaison, héros de la Coupe du monde 1999, n'en revient toujours pas : Camille Lopez, l'ouvreur clermontois qui dirigeait le jeu tricolore lors des sept des huit dernières sorties du XV de France ne figure pas dans la liste de Philippe Saint-André, dévoilée mardi. Après avoir soutenu ce joueur mordicus, le sélectionneur a donc décidé de préparer le Mondial avec les revenants François Trinh-Duc (gravement blessé au tibia en début de saison) et Frédéric Michalak (victime d'une fracture de la main, samedi dernier) et avec Rémi Talès. Puisqu'un de ceux-là* sera à Twickenham face à l'Italie le 19 septembre, nous avons demandé à l'ouvreur – recordman de points marqués en équipe de France – de nous parler des points forts (et des faibles) de nos trois chefs d'orchestre.

 FREDERIC MICHALAK (RC Toulon - 32 ans, 71 sél.)
"Pour moi, c'est la grosse surprise. Saint-André l'a t-il retenu pour jouer la fibre toulonnaise [avec le demi de mêlée Sébastien Tillous-Borde, ndlr] ? Je veux bien le croire... mais il réalise des sorties approximatives. Entre son épaule et dernièrement la main [qu'il s'est fracturé face à Castres, samedi dernier, ndlr], j'ai l'impression que Fred a accumulé les blessures et qu'aujourd'hui, son jeu en subit les conséquences. Il y va un peu à reculons. Il peut aussi avoir été sélectionné parce que pour une Coupe du monde, comme cela avait été le cas avec Chabal en 2007, on a besoin d'une icône. Et à l'heure actuelle, le joueur le plus médiatisé de France, c'est encore lui."

► FRANÇOIS TRINH-DUC (Montpellier – 28 ans, 49 sél.)
"C'est un mélange de Talès et Michalak. Aujourd'hui, en matière de créativité il n'a rien à envier à Michalak et à son âge, il faut savoir la canaliser. A voir ses dernières sorties avec Montpellier, la sagesse semble l'avoir gagné. On voit un garçon plus mûr qui peut conduire aisément une équipe en alternant un peu de folie avec de la rigueur. Gros défenseur, c'est lui qui a le plus de punch. Bon, il s'entraîne aussi aux tirs au but avec Montpellier... mais aujourd'hui, c'est compliqué d'affirmer qu'il est un ouvreur-buteur."

► RÉMI TALÈS (Castres – 31 ans, 16 sél.)
"Lui, c'est le bon second. Expérimenté, il peut palier rapidement la méforme du titulaire et même entrer en cours de match tout en maintenant un bon niveau grâce à sa régularité. Il n'est pas forcément transcendant mais il permet à l'équipe de rester dans le coup..."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.