Rugby : après 2007, la France organisera la Coupe du monde 2023

DirectLCI
ANNONCE - C'est officiel : les fédérations et confédérations de World Rugby ont désigné ce mercredi la France pour organiser la Coupe du monde de rugby en 2023.

C'est officiel : la France va organiser la Coupe du monde 2023. Les fédérations et confédérations de World Rugby ont désigné ce mercredi à Londres la France pour organiser ce grand événement rugbystique, qui aura lieu en septembre et octobre 2023. La France était en concurrence avec l'Afrique du Sud et l'Irlande.


Les autres nations en lice pour devenir le pays hôte en 2023 étaient l'Irlande et l'Afrique du  Sud. C'est une petite surprise que constitue cette attribution, l'Afrique du Sud faisant figure de favorite ces derniers jours, notamment après le rapport d'évaluation publié le 31 octobre dernier, où elle figurait en tête. Les fédérations et confédérations de World Rugby avaient d'ailleurs tenu compte de ce rapport et avaient recommandé l'Afrique du Sud comme pays organisateur.

En vidéo

Rugby : la réaction de Laporte après l'attribution du Mondial-2023 à la France

Une deuxième organisation après celle de 2007

"On avait un dossier très solide face à trois très forts candidats. Je veux tout d’abord remercier et saluer les délégations irlandaises et sud-africaines. Et je veux remercier toute l’équipe qui a travaillé autour de Claude Atcher. Je suis fier de vous et que la France ait été choisie. Nous ferons notre possible et notre meilleur. Ce sera une Coupe du monde formidable, je vous l'assure", a réagi Bernard Laporte, le président de la Fédération Française de rugby (FFR), quelques minutes après l'annonce.


Ce sera la deuxième fois, après 2007, que la France organisera le Mondial. Neuf villes, à savoir Bordeaux, Nantes, Toulouse, Nice, Saint-Etienne, Lyon, Villeneuve d'Ascq, Marseille et Saint-Denis, accueilleront la compétition en septembre et octobre 2023.

En vidéo

Rugby/Mondial-2023 : la réaction de la ministre des sports Laura Flessel

Ce mercredi, la ministre des Sports Laura Flessel a également fait part de sa satisfaction : "C'est une fierté. Il faut dire merci à la fédération, aux villes qui ont joué le jeu. (...) Cela montre une fois encore que la France sait organiser des grands événements. On est fiers, cela est un avant les Jeux (ndlr : les Jeux olympiques de 2024)." "Cela nous permettra aussi de travailler sur la valorisation du rugby pour nos jeunes et nos moins jeunes. Et c'est l'international qui aura à nouveau les yeux rivés sur la France" a-t-elle ajouté.

Plus d'articles

Sur le même sujet