REVIVEZ - Malgré plusieurs blessures, les Bleus ont déroulé contre les Samoa (52-8)

RUGBY
RUGBY - Pour son premier test-match du mois de novembre, l'équipe de France a facilement défait les Samoa au Stadium de Toulouse (52-8). Mais ce succès comporte un bémol : les différentes sorties sur blessure de joueurs importants avant de défier l'Australie et la Nouvelle-Zélande lors des deux prochaines semaines.

Un adversaire à sa portée, Guy Novès de retour sur ses terres toulousaines. Les conditions étaient réunies pour que l’équipe de France passe une après-midi idéale au Stadium de Toulouse. Sur le volet sportif, elle l’a été avec une probante victoire (52-8), un festival offensif matérialisé par sept essais et incarné par Virimi Vakatawa, auteur d’un triplé (13e, 64e, 78e). Yoann Huget (29e) – de retour en bleu après plus d’un an d’absence après sa grave blessure au genou droit survenue au Mondial - Charles Ollivon (33e), Gaël Fickou (56e) et un essai de pénalité (76e) ont aussi apporté leur écot. Mais sur le volet médical, le bilan est très lourd. 

Des doutes avant les chocs contre l'Australie et la Nouvelle-Zélande

Le XV de France doit déplorer plusieurs blessures, dont la plus grave concerne François Trinh-Duc sorti en début de seconde période (48e) avec l’avant-bras droit cassé… Cette tournée de novembre est donc terminée pour lui, il devra subir une opération.  C'est aussi terminé pour Jefferson Poirot, touché à l'épaule, qui a dû céder sa place prématurément. La gravité des blessures de Loann Goujon (crête iliaque), dont le forfait est quasiment entériné, et de Kevin Gourdon (cheville et genou) seront établies après des examens. Avec deux défections certaines et deux autres éventuelles, la préparation  n'est pas idéale avant de recevoir au Stade de France l’Australie, vice-championne du monde, samedi prochain puis la Nouvelle-Zélande,  double championne du monde, le 26 novembre. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter