France - Irlande : Cardiff, cette ville qui respire le rugby

RUGBY

BASTION – Une nouvelle fois dans sa riche histoire, la capitale du pays de Galles va être le théâtre de matches mémorables dans cette Coupe du monde. Car en plus de "la finale" du groupe D dimanche entre la France et l'Irlande (17 h 45), le Millenium Stadium accueillera deux quarts de finale, dont celui des Bleus. De quoi enflammer Cardiff, qui n'attend que ça.

Impossible de tourner en rond. Ville très animée grâce aux dizaines de milliers d'étudiants qu'elle héberge et au rugby qu'elle vénère, Cardiff pourrait avoir des limites administratives de forme ovale que cela n'étonnerait personne. Berceau du rugby gallois qui y a fait ses premières gammes à la fin du XIXe siècle, cet ancien port minier est désormais la capitale du pays et vibre au rythme de ce sport. Il faut dire que la discipline y bat fort en son cœur, puisque le Millennium Stadium (74 500 places), inauguré pour le Mondial de rugby 1999, a été bâti sur les rives de la rivière Taf en plein centre-ville. Comme le vénérable Arms Park qu'il a remplacé.

Et alors que la ville aux 324 000 habitants (l'équivalent de Nice en France) accueille six rencontres de Coupe du monde (dont deux quarts de finale), les rues piétonnes sont évidemment décorées aux couleurs de la Cwpan y byd (Coupe du monde), comme on dit en gallois. "Ah ici, on ne plaisante pas avec le rugby, nous raconte Josh, qui travaille au pub le Cardiff Cottage, à quelques mètres du Millinnium. Dès qu'il y a un match, la ville devient un peu folle". Même le château normand, hérité des Romains qui ont fondé la cité au 1er siècle av. J.-C, a été faussement saccagé pour l'occasion. 

Comme pendant le Tournoi des VI Nations ou lorsque les Cardiff Blues et le Cardiff RFC jouent, les nombreux bars et restaurants du centre vont donc faire le plein dans les jours qui viennent.

Au loin, on aperçoit les lumières du Millennium...

Hayes Place, il y a déjà foule, alors que Gareth Edwards, légende du RFC dont la statue trône dans une galerie commerçante à quelques mètres de là, contemple la jeunesse de Cardiff se masser pour participer à une des célèbres student nights dont la ville a le secret. 

Sir Gareth Edwards. Rugby icon,Welsh God. #rugby #Cardiff #statue

Une photo publiée par Chris Knight (@westongreenman) le


"C'est un endroit super-sympa pour faire ses études, nous raconte Letty, 21 ans, venue profiter entre amies des réductions et des concerts organisés dans un grand magasin du centre-ville mardi dernier. Nous, le rugby, on s'en fiche un peu même si ça met l'ambiance le week-end. Tous mes copains espèrent que dimanche la France va battre l'Irlande".

All the SHOPPING!!!

Posted by St David's Student Night on mardi 6 octobre 2015


La rivalité inter-britannique est tenace mais n'empêchera pas tout ce petit monde de trinquer après le match. Et pas qu'en ville d'ailleurs. Car à 10 minutes de voiture du centre, Cardiff Bay attend les fêtards. Au bord de l'eau, à nouveau des pubs et des restaurants, le tout longé par une promenade des... Gallois. Ici, le rugby paraît moins omniprésent et c'est plutôt la célèbre série Dr Who que l'on célèbre, avec un musée qui lui est consacré. Un mémorial y rend même hommage à Ianto Jones, un personnage mort durant un spin-off de cette fiction tournée en grande partie dans la capitale galloise. 

Mais les soirs de match, au loin, ce sont bien les lumières du Millennium stadium que l'on aperçoit. Preuve qu'à Cardiff, en revient toujours à ça.

À LIRE AUSSI 
>>  Pourquoi l'Irlande a une trouille bleue... des Bleus
>> Toute l'actu de la Coupe du monde de rugby sur metronews

Lire et commenter