France - Irlande : la touche, une spécialité irlandaise

RUGBY
SAVOIR-FAIRE - L'Irlande est très forte dans à peu près tous les secteurs du jeu mais s'il y en a bien un dans lequel elle excelle, c'est la touche. Et le XV de France sait que le choc de dimanche à Cardiff (17 h 45) pourrait bien se jouer là-dessus.

Non, ils n'ont pas que la Guinness et Irish stew. Si effectivement la délicieuse bière brune irlandaise et son fameux ragoût d'agneau sont devenus des emblèmes nationaux, l'art de la touche est aussi devenu une spécialité locale. 

Pour preuve, le XV du trèfle est la meilleure équipe du monde en la matière et affiche un insolent 100 % en touche depuis le début de la Coupe du monde (35 lancés irlandais et autant de réussis...). "Il faudra être très forts dans tous les duels aériens, prévient d'ailleurs Philippe Saint-André. Les Irlandais ont une très bonne conquête en touche, ils sont très précis dans leurs lancements et sont ensuite capables d'enchaîner rapidement, de marquer sur deux ou trois temps de jeu".

"S'ils récupèrent tous leurs lancés mais qu'ils perdent le match à la fin..."

Méfiance, donc, d'autant que les Bleus ne sont pas toujours montrés à leur avantage dans ce secteur depuis le début de la compétition (80 % de lancements réussis, pour 4 touches gagnées et 3 perdues), même si une nette amélioration a été observée face au Canada. "C'est vrai qu'ils sont impressionnants mais il ne faut pas oublier que tous les Irlandais jouent dans les mêmes clubs et qu'ils ont donc beaucoup d'automatismes, note Damien Chouly, capitaine de la touche tricolore. On les a beaucoup analysés à la vidéo, leurs mouvements, leurs zones privilégiées et si on peut les chatouiller, on va le faire".

Reste que c'est sous les aisselles de l'immense et rugueux Pau O'Connell (1,98 m pour 110 kg) qu'il va falloir aller... ou pas. "La touche, c'est important mais il n'y a pas que ça, avance de son côté Yoann Maestri. S'ils récupèrent tous leurs lancés mais qu'ils perdent le match à la fin, je suis preneur... L'important contre l'Irlande, ce sera notre performance globale". Et là aussi, le XV de France devra afficher son meilleur niveau.

À LIRE AUSSI 
>>  Paul O'Connell, le dernier géant vert
>> Toute l'actu de la Coupe du monde de rugby sur metronews

Lire et commenter