Galles-France (27-6) : Les Bleus subissent la fureur des Dragons

Galles-France (27-6) : Les Bleus subissent la fureur des Dragons

DirectLCI
RUGBY – Dominés par les Gallois (27-6), l’équipe de France a perdu son premier match du Tournoi des VI nations 2014 et dit adieu à ses rêves de Grand Chelem.

Dans le couloir du Millenium Stadium, au sortir de la mi-temps, Philippe Saint-André, désemparé, chancelle. Il bredouille : "Une première mi-temps catastrophique (…) un essai casquette (…) complètement apathique". Le sélectionneur des Bleus est KO debout, comme s’il venait, parmi ses hommes, de subir non-stop 40 minutes de charges galloises. Le constat est sévère. La voix amère. Mais le spectacle proposé par les Bleus, transparents devant, imprécis derrière, avait de quoi saper le moral du sélectionneur, autant que celui des supporters.

Télescopage Doussain-Dulin

A croire que les victoires sur les Anglais et les Italiens n’étaient que trompe-l’œil. Difficile, en effet, de reconnaître les Bleus, ce soir à Cardiff. Les mêlées sont autant de tortures, les passes rarement trouvent leur cible, les coups de pied dévient, à droite à gauche. En face, au contraire, les Dragons semblent retrouver leur prestance de tenant du titre. Perforateurs, gratteurs de ballons, fluides dans les transmissions. Avec, en métronome, un Halfpenny qui vise juste, même à plus de 40 mètres des poteaux. S’il fallait une scène pour caricaturer ces bleus déboussolés, on retiendrait le premier essai gallois. A la 6e minutes, Doussain et Dulin se télescopent à un mètre de l’en-but français et laissent le géant North aplatir sourire aux lèvres. Trop facile.

A 14 contre 15

Vu le bilan de la première mi-temps (6-20), c’est avec de toutes autres ambitions que les Bleus reviennent dans la chaude arène du Millenium stadium, cocotte-minute sous un toit fermé ce soir. Plus agressifs, plus joueurs, derrière un Machenaud mis à la place de Doussain en numéro 9, les Français commencent à visiter les 22 mètres Gallois, dans le sillage d’un Bastareaud plein d’orgueil. La visite sera de courte durée. Réduits à 14 suite au carton jaune de Picamoles, les Bleus plient à nouveau sous les assauts des Rouge. Après une charge de mammouth de Jamie Roberts, Warburton récupère le ballon, déplie son bras et pose le ballon sur la ligne d’en-but (27-6, 62e minute).

Les Gallois ne baissent pas la garde

Désemparé, Saint-André fait alors entrer ses derniers atouts, Vahaamahina, Forestier, Fickou, Tales... Et même Brice Mach, qui aurait pu espérer meilleure ambiance pour fêter sa première sélection… Las, les locaux ne baissent pas la garde. Jusqu’au bout, emmenés par une troisième-ligne percutante (Warburton-Faletau-Lydiate) et ses centres maousses (North et Roberts, sorte de jumeaux féroces d’1m93 pour 107 kg), les locaux interdisent aux Bleus tout espoir de rachat, malgré quelques jolis éclairs offensifs des remplaçants. Après cet échec dans l’antre des Dragons, les Français se devront de réagir lors de la prochaine journée du Tournoi, dans un autre temple du rugby, à Murrayfield, samedi 8 mars.
 

Lire et commenter