Good morning England — Un maillot à 180 000 €, William De Galles, et une bonne bagarre...

RUGBY
L’ESSENTIEL - Chaque jour, un condensé de ce qu’il faut retenir et de ce qu’il faut attendre de cette Coupe du monde.

180 000 euros le maillot des Blacks

Le maillot que portait le capitaine du XV néo-zélandais Dave Gallaher lors du test match de 1905 contre le pays de Galles a été vendu à 180.000 livres (243.000 euros) à Cardiff, lors d'une vente aux enchères. La rencontre entre les All Blacks et le XV du Poireau, vainqueur 3-0, à Cardiff en 1905 est l'unique défaite des Néo-Zélandais en 35 matches lors de leur première tournée en dehors de la région d'Australasie entre 1905 et 1906, au cours de laquelle ils ont acquis le surnom de All Blacks. Gallaher et son homologue gallois Gwyn Nicholls avaient échangé leurs maillots après la rencontre. Nicholls en avait ensuite fait don à un jeune livreur employé dans sa blanchisserie. Le maillot était jusque-là resté dans la famille de ce dernier.

Le renfort royal des Gallois face à l'Australie

A la veille du choc face à l'Australie, les Gallois ont reçu une prestigieuse visite dans leur camp de base du Surrey. Le prince William, duc de Cambridge mais aussi parrain de la Fédération galloise (WRU), leur a en effet remis les maillots de la rencontre. Il avait déjà été aperçu en tribunes à côté de son frère Harry lors de l'affiche Angleterre - Pays de Galles. Il supportait le XV du Poireau et le prince Harry soutenait le XV de la Rose.

Tel père tel fils

Le demi de mêlée uruguayen Agustin Ormaechea (24 ans) a terminé le match contre les Fidji mardi soir avec des sentiments contrastés. S'il est devenu le premier joueur exclu de la Coupe du monde (pour deux cartons jaunes), le joueur de Mont-de-Marsan a aussi marqué un essai, égalant ainsi son père Diego, ancien n°8, capitaine et sélectionneur des "Teros", qui avait fait de même contre l'Espagne lors de l'édition 1999, à l'âge de 40 ans.

Les Bleus sous bonne protection

Le XV de France est sous bonne garde dans son camp de base de la campagne galloise puisque Dale McIntosh veille sur eux. L'ancien flanker international gallois (2 sél), désormais âgé de 45 ans, évoluait dans l'équipe de Pontypridd qui s'était rendue célèbre par un match très âpre contre Brive en 1997 en Coupe d'Europe. La rencontre, marquée entre autres par l'exclusion de McIntosh, s'était poursuivie par un violent pugilat au célèbre bar "Le Toulzac" lors de la troisième mi-temps. "C'est un ami à moi en plus", s'est esclaffé le sélectionneur Philippe Saint-André. "J'ai été, il y a peu de temps, à un mariage avec lui. Il est toujours aussi costaud (...). Le rugby reste un sport de combat mais aussi un sport de gentlemen." Au fond de la salle, vêtu de sa chasuble jaune, McIntosh a acquiescé d'un demi-sourire.

Le programme du jour

On commence avec Samoa - Ecosse, à 15h30 à Newcastle (sur Canal +). Intéressant, puisque dans l'hypothèse probable d'une victoire du Japon contre les États-Unis dimanche soir, les Écossais pourrait ne pas aller en quart s'ils perdent contre les Samoa. Puis LE match de la semaine : Australie - Pays de Galles, à Twickenham, commenté en direct sur TF1 et metronews (mais ce sera mieux sur metronews !) à partir de 17h30. Et on finit avec le match qui n'aura le plus d'enjeu dans la journée mais qui aura beaucoup de saveur puisqu'il permettra de voir, pour la dernière fois, la tête des joueurs anglais sur un terrain durant cette Coupe du monde : Angleterre - Uruguay, Manchester, à 21 heures sur Canal +.

Lire et commenter