H Cup : Toulon, l'apprentissage express

H Cup : Toulon, l'apprentissage express

RUGBY
DirectLCI
RUGBY - Le RCT poursuit la défense de son titre, dimanche, face aux Irlandais du Munster qu'il reçoit à Marseille (16h30). Encore qualifié dans le dernier carré, le club varois montre que son titre de l'an dernier était mérité. Et qu'il apprend vite.

Il ne lui a fallu que deux tentatives pour monter tout en haut. Champion d'Europe en 2013 dès sa deuxième participation à la H Cup, le Rugby Club Toulonnais est encore au rendez-vous des demi-finales, ce week-end. Face au Munster, qu'il accueille à Marseille dimanche, le club varois a encore l'occasion de prouver qu'il apprend très vite.

A défaut de vécu collectif, les Varois ont su s'appuyer sur les qualités individuelles. ''Beaucoup de joueurs ont une expérience importante de ces matches, explique Juan Martin Fernandez Lobbe, au club depuis 2009. Et quand on arrive à jouer chaque année ce genre de matches, on s'habitue.'' L'expérience des Wilkinson (65 matches de Coupe d'Europe), Chesney (73) et Michalak (59) a ainsi bénéficié à tous les plus jeunes français comme Bastareaud ou Gunther, aujourd'hui rompus à ce genre de rendez-vous.

Laporte : "Je crois qu'on est prêts"

Et à la différence d'un PSG en foot, le Toulon de Bernard Laporte a rapidement pris forme, autour d'un cadre bien défini où le talent individuel s'exprime ensuite, avec un mental qui lui a permis de s'imposer à Londres face aux Saracens l'an dernier au même stade. Au point de s'élancer en favori face aux Irlandais, qui disputent pourtant la 11e demi-finale européenne de leur histoire. ''On ne peut pas dire pour autant qu'on est les meilleurs, tempère Maxime Mermoz. Il faut que tout le monde réponde présent, ce qu'on n'a pas réussi à avoir toute cette saison.'' Bernard Laporte renchérit : ''Ces matches-là se jouent à pas grand-chose, ils sont l'aboutissement de toute une saison. Mais je crois qu'on est prêts.''

Prêts à relever le défi de la conquête face à une équipe parfaite en touche et ''qui ne joue plus seulement devant mais à 15'', souligne Fernandez Lobbe. ''Ils aiment la Coupe d'Europe et viennent ici pour gagner'', poursuit l'Argentin. Les Toulonnais aussi.

Sur le même sujet

Lire et commenter