Huget va découvrir l'ambiance du Millenium

Huget va découvrir l'ambiance du Millenium

DirectLCI
VI NATIONS – Co-meilleur marqueur du Tournoi pour le moment, l'ailier tricolore Yoann Huget (26 ans / 26 sélections) confirme la bonne première partie de saison réalisée avec le Stade Toulousain. Au sein d'une sélection qui retrouve goût à la victoire, le voici prêt à en découdre contre le "XV du Poireau", dans une ambiance du stade Millenium de Cardiff, qu'il découvrira au moment du coup d'envoi.

160 minutes en deux matchs, Yoann Huget s'est octroyé avec brio un poste de titulaire en équipe de France, lors de ce Tournoi des VI Nations qui se poursuit ce vendredi avec le périlleux déplacement au Millenium Stadium de Cardiff. Déjà auteur de deux essais face aux Anglais lors du match inaugural (26-24), l'ailier du Stade Toulousain s'était transformé en passeur décisif il y a quinze jours, pour envoyer le néophyte Hugo Bonneval entre les perches contre l'Italie (30-10).

Yoann a eu le temps de souffler

Conforté par le sélectionneur Philippe Saint-André, Huget va passer comme l'ensemble de ses coéquipiers, un véritable test face au tenant du titre. Les Gallois possèdent l'avantage de jouer à domicile. Battue en 2008 et 2012, la France avait néanmoins su l'emporter en 2010, dans un contexte bien défavorable.

Alors que les polémiques concernant les "doublons" font enrager le monde du rugby , Huget a lui, bénéficié d'un repos total depuis le match contre l'Italie. Sa fraicheur constituera un atout majeur, surtout s'il réédite une entame de match similaire à celui contre l'Angleterre. Par deux fois, il avait bénéficié d'un rebond plus que favorable, ses "cannes" de feu lui avait ensuite permis de faire la différence.

Traumatisme 2013 effacé, en route pour le Grand Chelem

Côté Gallois, le jeu offensif français a été passé au crible et bien évidemment, l'élément Huget sera surveillé comme le lait sur le feu. Se méfiant énormément de ces "Bleus", ayant montré de belles dispositions offensives jusque là, le coach Warren Gatland a mis une énorme pression sur ses joueurs. Corrigés (3-26) par l'Irlande, les "Rouge" n'ont pas le droit de passer au travers, cette fois.

Les Français eux, n'ont qu'à profiter de ce statut d'outsider, en se disant que quoi qu'il arrive, ils ont déjà fait mieux que l'an passé (1 victoire 1 nul et 3 défaites en 2013). Huget entre autres, avait vécu cet échec retentissant. Avec d'autres dispositions et davantage de détermination cette année, il y a de quoi rêver d'un éventuel Grand Chelem. L'Irlande qui se déplace à Twickenham samedi, y songe aussi, sans grande certitude toutefois.

Lire et commenter