La fille de Jerry Collins, est dans un état stable "mais toujours préoccupant"

RUGBY
DRAME - Seule rescapée du terrible accident de voiture qui a coûté la vie à son père, le rugbyman Jerry Collins, et à sa mère, Alana Madill, Ayla est toujours hospitalisée depuis le 5 juin dernier. Le procureur de Béziers, Yvon Calvet, a déclaré mardi que l'état de santé de petite fille âgée de 11 semaines n'avait pas évolué depuis la tragédie est qu'il restait "toujours préoccupant".

L'attente, encore et toujours. Admise dans un hôpital de Montpellier dans un "état désespéré", la petite Ayla Collins est toujours entre la vie et la mort depuis le terrible accident le route qui a tué son père, Jerry Collins, et sa mère, Alana Madill, le 5 juin dernier sur l'autoroute A9.

Un état de santé qui reste stable depuis le drame mais qui "est toujours préoccupant", a expliqué mardi à l'AFP Yvon Calvet, le procureur de Béziers. Agée d'un peu moins de 4 moins, la fille de l'ancien All Black (34 ans, 48 sélections) est donc la seule rescapée de ce drame qui ému le monde du rugby et au-delà.

Les obsèques de Jerry Collins auront lieu mercredi

A Narbonne, là où Collins évoluait cette saison, Toulon, son ancien club, et dans toute la Nouvelle-Zélande un élan de solidarité s'est créé autour du sort de la petite Ayla. Et alors que son père va être inhumé mercredi dans sa ville natale, les hommages se multiplient ces derniers jours.

Quant aux avancées de l'enquête sur l'accident, le véhicule du troisième ligne ayant été percuté par un bus alors qu'il était à l'arrêt, le procureur n'a pas donné plus de détails. M. Calvet a précisé que l'autopsie de la femme du joueur de rugby néo-zélandais, Alana Madill, qui était au volant lors de l'accident, ne serait pas "rendue publique", ajoutant que cela était "de l'ordre du privé".

EN SAVOIR +
>> Vidéo : le cercueil de Jerry Collins de retour au pays
>> Vidéo : l'émouvant haka des autres All Black du Top 14
>> Le haka hommage des "Baby All Blacks"

Sur le même sujet

Lire et commenter