L'autogestion dans le XV de France ? Dusautoir "ne comprend pas d'où sort cette histoire"

RUGBY

MISE AU POINT - Après les rumeurs de mutinerie au sein de l'équipe de France jeudi, les tricolores ont démentis ces affirmations. Thierry Dusautoir et Yannick Bru, présents au point presse à la veille d'affronter les All Blacks samedi (21 heures), ont réaffirmé la confiance des joueurs et du staff envers Philippe Saint-André.

Les adeptes de la théorie du complot continueront de dire qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Pourtant, vendredi, à la veille du quart de finale face à la Nouvelle-Zélande samedi, Thierry Dusautoir a contredit l'affirmation selon laquelle les joueurs s'étaient rebellés contre Philippe Saint-André et étaient désormais en autogestion. "Depuis le début de la Coupe du monde, il y a toujours eu des échanges entre le staff et les joueurs, a expliqué le capitaine du XV de France qui a levé les yeux au ciel en entendant le terme autogestion. Je ne comprends pas trop d’où sort cette histoire, il faut demander à celui qui a écrit l'article". 

"Rien n'a changé dans notre relation avec les joueurs"

Une mise au point nécessaire, après l'article très (trop ?) affirmatif du Nouvel Obs paru jeudi soir : "Saint-André écarté, les Bleus en autogestion". 

Une petite bombe que beaucoup considèrent aujourd'hui comme étant un pétard mouillé. Même si La Dépêche  affirme tout de même que le capitaine Thierry Dusautoir a eu beaucoup plus son mot à dire qu'auparavant dans le choix des hommes pour affronter les All Blacks. Reste que PSA est toujours là, qu'il est toujours sélectionneur et qu'il n'y a pas de scission au sein de l'équipe de France.

"Rien n'a changé dans notre relation avec les joueurs, affirme de son côté YannickBru, en charge des avants français. Nos leaders ont été très impliqués cette semaine, mais c'est normal avant un quart de finale de Coupe du monde face à la Nouvelle-Zélande". Et si l'ancien talonneur du Stade toulousain a parlé de "tremblement de terre" provoqué "par les déclarations de je sais pas qui", les secousses n'ont visiblement été que médiatiques. Car comme le rappelle Dusautoir, "nous, on est seulement concentrés sur notre match". Et c'est tout ce qu'on leur demande. 

 

À LIRE AUSSI 
>>  C'est quoi cette histoire d'autogestion au sein du XV de France ?
>> Toute l'actu de la Coupe du monde de rugby sur metronews

Lire et commenter