Lendemain de défaite et gueule de bois pour le XV de France

RUGBY

MIGRAINE - Après la leçon de rugby administrée par l'Irlande aux Bleus dimanche (24-9), le XV de France s'est réveillé lundi matin avec un gros mal de crâne. Et même si, après avoir dressé un constat d'échec de ses troupes, Philippe Saint-André a tenté de se projeter vers un exploit contre la Nouvelle-Zélande, samedi (21 heures), le moral est touché.

Pourtant ils n'ont pas fait la fête. Petits yeux et pas lents, les joueurs du XV de France n'étaient pas au mieux de leur forme lorsque nous les avons croisés lundi matin dans leur Vale Resort Hôtel de Hensol, qu'ils s'apprêtaient d'ailleurs à quitter pour un nouvel établissement à Newport, une banlieue de Cardiff. 

"On n'a pas fait de grosse troisième mi-temps, a pourtant confié Philippe Saint-André lors de son traditionnel débriefing d'après-match. Il y avait beaucoup de détresse hier [dimanche] soir".

"On n'est pas morts tant qu'on n'est pas éliminés"

La faute à un match complètement raté par les Bleus face à l'Irlande et qui a laissé des traces. Frédéric Michalak souffre de la main, "il a un hématome, comme pas mal de joueurs", explique le sélectionneur qui semble lui aussi touché.  Car si sa démarche boitillante ne doit rien au match intense livré face aux Irlandais, PSA s'est blessé en jouant au squash samedi, le patron de l'équipe de France avait tout de même les traits tirés après avoir "vu et revu le match dans la nuit". Et de ce décryptage, il en a tiré quelques enseignements qui devraient accentuer son mal de tête : car encore une fois ses hommes ont failli "sur les rucks, le combat au sol et la précision".

Un constat dressé avant cette Coupe du monde puis pendant, et qui prouve que cette équipe ne progresse pas. Alors, comme il ne peut pas encore baisser les bras en public, Saint-André se raccroche à ce qu'il peut pour se persuader que l'aventure ne va pas s'arrêter samedi prochain. "On n'est pas morts tant qu'on n'est pas éliminés, estime-t-il. Maintenant, il faut tourner la page de l'Irlande et se relever pour préparer avec fierté et enthousiasme la Nouvelle-Zélande". Il faudra quand même attendre que le Guronsan fasse effet.  

À LIRE AUSSI 
>>  Ce XV de France n'a finalement pas changé

>> Tous les résultats et les matchs en direct

Lire et commenter