Mario Ledesma, l’infiltré argentin au sein du staff des Wallabies

Mario Ledesma, l’infiltré argentin au sein du staff des Wallabies

DirectLCI
RUGBY - Il est l’une des raisons du renouveau de la mêlée australienne lors de cette Coupe du monde. Pour la demi-finale, ce dimanche, Mario Ledesma, désormais dans le staff des Wallabies vivra de drôles d’émotions. Pour atteindre la finale, il devra battre l’Argentine. Son Argentine.

“Je prie tous les jours pour que l’on ne se rencontre pas”. Les prières de Mario Ledesma n’y feront rien. L’ancien talonneur de Clermont rencontrera bien “ses” Pumas ce dimanche à Twickenham, lui qui est maintenant dans le staff de Michael Cheika. “C’est encore un argentin très fier et je n’attendais pas que ça se passe autrement après tout le temps qu’il a passé sous le maillot des Pumas”, assure le sélectionneur de l’Australie. Avec 84 sélections et onze ans passés sous la liquette bleue et blanche, on le serait à moins.

Ledesma chantera-t-il l’hymne argentin ?

En juillet dernier, l’Australie avait déjà affronté l’Argentine dans le cadre du Rugby Championship. “Quand nous avons monté les escaliers pour aller en tribunes, je lui ai demandé s’il allait chanter l’hymne argentin. Il m’a répondu qu’il n’était pas sûr que cela soir permis. Je lui ai dit que c’était son héritage, qu’il avait le droit”, explique Cheika. Ce dimanche, dans l’antre légendaire de Twickenham, Mario Ledesma aura de nouveau ce dilemme. Au moment où résonneront les premières notes de “l’himno nacional argentino”, l’ancien talonneur risque d’avoir les cordes vocales tremblantes.

À LIRE AUSSI >> "L'Argentine a su s'adapter à l'évolution du rugby mondial" selon Felipe Contepomi

Arrivé en même temps que Michael Cheika dans le staff australien, Mario Ledesma a transformé la mêlée australienne en onze mois. Pour preuve, les huit de devant gallois et anglais, totalement dominés par les Wallabies, en font encore des cauchemars. “Au-delà de la mêlée, il aime prendre les joueurs à part pour leur parler individuellement. Cela a été très bénéfique au niveau humain car il allait vers eux de manière très positive”, commente celui qui l’a connu sur le banc du Stade Français. Pendant 80 minutes, celui qui a porté haut les couleurs de l’Argentine sera du côté adverse. Mais nul doute qu’après la rencontre “SuperMario” soit de nouveau le premier supporter des Pumas. Car quoiqu’il advienne en demi-finale, il y aura forcément un Argentin en finale.

Lire et commenter