Quand Bernard Laporte compare le président de la LNR à Ali Bongo...

RUGBY
DirectLCI
RUGBY - Seul candidat à la présidence de la LNR et fraîchement réélu à 97%, Paul Goze a essuyé les critiques aussi violentes que remarquées de l'ancien sélectionneur du XV de France.

Au sein du rugby français les allusions aux régimes dictatoriaux vont bon train ce dernies jours. Réélu à la tête de la Ligue Nationale de Rugby mardi, Paul Goze avait déjà emprunté à ce champ lexical mardi après son élection : "un vote à la soviétique, pourraient dire les mauvaises langues", alors que Mourad Boudjellal, le président de Toulon, son seul rival a échoué à être élu au comité directeur de l'institution (condition indispensable pour ensuite pouvoir briguer la présidence…)

Paul Goze comparé à Ali Bongo...la FFR à la Corée du Nord

Une mauvaise langue a bien critiqué le patron de la LNR, et pas des moindre. Candidat à la présidence de la fédération de Rugby, Bernard Laporte a ironisé sur Twitter avec un photo de Paul Goze et un message le comparant à Ali Bongo, réélu il y a quelques jours dans des conditions controversées. 

"Paul Ali Bongoze réélu à 97% à la tête de la LNR. L'Union Africaine se réjouit de l'avancée de la démocratie dans le Rugby Français", écrit l’ancien entraîneur du RC Toulon en quise de légende. Contactée par l’AFP, la LNR n’a pas souhaité réagir à ses propos.  Pour Bernard Laporte, ce type de comparaison n’est pas une première. En novembre 2015, l’ancien sélectionneur des Bleus avait comparé la fédération française à la Corée du Nord, accusant son président Pierre Camou de déni de démocratie. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter