Racing 92 : pourquoi Dan Carter est (toujours) un des meilleurs joueurs du monde

Racing 92 : pourquoi Dan Carter est (toujours) un des meilleurs joueurs du monde

DirectLCI
TRANSFERT - C'est une des plus grandes stars du rugby mondial. Dan Carter, champion du monde en octobre dernier, va disputer son premier match avec le Racing 92, samedi, face à Northampton. A 33 ans mais reste un des joueurs les plus influents.

Dan Carter revient en Top 14. L'ouvreur des All Blacks, disons même le meilleur du monde, portera le maillot du Racing 92 pendant trois saisons à partir de décembre 2015. A 33 ans, (soit un peu plus de six ans après son départ de Perpignan où il a joué de décembre 2008 à janvier 2009), il retrouvera donc les terrains de France, avant de faire son retour en Top 14. Un Championnat où il n'a finalement sévi "que" cinq matchs, avant de se rompre le tendon d'Achille. Ce come-back peut se révéler être un pari risqué.

Le Federer du rugby

Car sportivement, depuis cette blessure, Dan Carter, l'actuel joueur des Canterbury Crusaders, s'est ménagé.Lors de sa signature, Jacky Lorenzetti, le président des Ciel et Blanc, avait parlé de "Federer" du rugby. La suite lui a donné raison puisque l'ouvreur a mené les Kiwis au titre suprême en octobre dernier , et a été élu meilleur joueur du monde pour la seconde fois après 2012.

A LIRE AUSSI >> Dan Carter tout sourire pour son premier entraînement au Racing

Au-delà de son niveau, son aura est intacte et "l'effet Carter" une réalité : "Sa venue avait été bénéfique avant même son arrivée, se souvient Julien Candelon, l'ancien Perpignanais, interrogé par metronews. Inconsciemment ou consciemment, les joueurs ont élevé leur niveau pour pouvoir évoluer à ses côtés. Et quand il était sur le terrain, nous, on avait tous envie de lui prouver qu'on n'était pas des pompes à vélo. Dan n'a joué que cinq matchs, mais il dégage une telle gentillesse et une telle classe sur le terrain, qu'il n'a laissé que du respect à Perpignan."

"Je sais qu'il adore Paris"

Cette année-là, il avait laissé entendre qu'il reviendrait. Si ce n'est pas à Perpignan, relégué depuis en Pro D2, c'est chose faite, en dépit de propositions plus intéressantes financièrement émanant du Japon ou d'Angleterre. "Je ne suis pas du tout étonné de le voir revenir en France. Je sais qu'il adore Paris, son choix est logique. Vivre dans une grande ville lui apportera l'anonymat qu'il n'a pas dans son pays ", assure Candelon. Carter pourra certainement se balader dans Paris incognito malgré son salaire de superstar.

Celui qui avait perçu 700.000 euros pour ses six mois en Catalogne, émargera-t-il au Racing à 1,8 million d’euros par an, comme évoqué ? "Sûrement pas. Mais il n’a pas du tout fait le choix de l’argent, et de loin, car il avait des propositions financières beaucoup plus hautes", a rétorqué son agent. Reste que dans les Hauts-de-Seine, Carter sera "le joueur le mieux rémunéré", ne cache pas Lorenzetti, avant d'ajouter : "Son salaire sera vite amorti avec les retombées." Son arrivée permettra de vendre encore davantage de maillots et aidera à remplir l'Arena 92 de 40.000 places où évoluera le Racing en début d'année prochaine.

Lire et commenter