REVIVEZ - Nouvelle-Zélande - Australie (34-17) : les All Blacks champions du monde

REVIVEZ - Nouvelle-Zélande - Australie (34-17) : les All Blacks champions du monde

DirectLCI
RUGBY - Au terme d’une finale magnifique, la Nouvelle-Zélande a décroché un troisième titre de champion du monde à Twickenham samedi. Les Australiens ont fait preuve d’un courage extraordinaire pour revenir dans le match mais ont échoué dans leur tentative de remontée. C’est le troisième trophée William Webb Ellis décroché par les All Blacks.

C’est historique. Les All Blacks viennent de soulever, samedi, leur troisième trophée William Webb Ellis, le deuxième consécutif, après le titre acquis à domicile en 2011. Dans l’arène mythique de Twickenham, où ils avaient échoué en quart de finale en 1999, les hommes de Steve Hansen sont venus à bout des Australiens au terme d’une partie totalement folle. Alors que l’on pensait le match acquis du côté néo-zélandais, les Australiens sont revenus du diable Vauvert pour inquiéter des Blacks finalement supérieurs. Entre envolées nombreuses, contacts rudes et engagement physique de tous les instants, cette finale a été magnifique de bout en bout.

Une superbe finale

Sûrement émoussés par l’enchaînement des gros matchs (Angleterre, Pays de Galles, Ecosse et Argentine), les Australiens ont manqué de jus pour parvenir à inquiéter sur la durée la Nouvelle-Zélande. Les sorties sur blessure de Kane Douglas et Matt Giteau en première mi-temps n’ont pas arrangé les affaires des Wallabies, trop indisciplinés et punis par la botte parfaite de Dan Carter. Les hommes de Michael Cheika résistaient bien, à l’image de Michael Hooper et Scott Fardy, impériaux sur les rucks. Mais les Kiwis finissaient par créer la brèche en fin de première mi-temps sur une action de toute beauté menée par Aaron Smith, Conrad Smith et Richie McCaw qui servait parfaitement Nehe Milner Skudder.

À LIRE AUSSI >> Michael Cheika vu par les joueurs, entraîneurs et coéquipiers qui l'ont côtoyé en France

Au retour des vestiaires, les Wallabies prenaient un nouveau coup sur la tête avec un essai de Ma’a Nonu sur une percée au centre du terrain (21-3). On pensait le suspense de cette finale tué, mais c’était sans compter la réaction des hommes de Michael Cheika, qui ont été dominés en mêlée. A la suite du carton jaune de Ben Smith pour plaquage dangereux, les Australiens aplatissaient à deux reprises par l’intermédiaire de Pocock et Kuridrani. De retour à quatre points, cette finale semblait totalement indécise. Mais à la manière d’un Jonny Wilkinson des grands jours, Dan Carter venait tuer de son pied gauche magistral folle remontée des Kangourous.

Carter décisif

Un drop et une pénalité plus tard, le numéro dix Néo-Zélandais permettait aux siens de reprendre le large et de souffler un peu malgré les assauts australiens. Drew Mitchell, Kurtley Beale, Israel Folau et consorts ont poussé jusqu’au bout mais se sont fait contrer par Beauden Barrett à la toute fin du match. Un essai qui venait clôturer une magnifique finale. Les All Blacks sont champions du monde. Rendez-vous dans quatre ans au Japon.

EN SAVOIR + >> Toute l'actualité de la Coupe du monde de rugby sur metronews

Live Blog Finale Coupe du monde
 

Si vous ne voyez pas le live s'afficher correctement, cliquez ici

Plus d'articles

Lire et commenter