Rugby : suspendu 13 matches, Laporte a pris très cher

Rugby : suspendu 13 matches, Laporte a pris très cher

RUGBY
DirectLCI
PIPE - La sanction est tombée pour Bernard Laporte, après ses propos mettant en cause l'arbitre Laurent Cardona. Le manager de Toulon écope d'une lourde peine de 13 semaines de suspension ainsi que 10.000 euros d'amende.

Ça fait cher l'insulte. Bernard Laporte a été condamné à 13 semaines de suspension et 10.000 euros d'amende par la Ligue Nationale de Rugby (LNR) mercredi, à la suite de ses déclarations relatives à Laurent Cardona, l'arbitre de la rencontre entre son club, le RC Toulon, et Grenoble, le 4 janvier dernier. La commission de discipline ajoute que le manager du RCT est interdit ''d'accès au terrain, aux vestiaires des équipes et des arbitres ainsi qu'aux couloirs d'accès à ces zones lors des matches officiels''. Et sera donc cantonné à vociférer depuis les tribunes.

Les 13 semaines sans banc conduisent ainsi jusqu'au 13 mai 2014, soit 10 jours après la 26e et dernière journée de Top 14. En d'autres termes, ''Bernie'' ne retrouvera les terrains que si son équipe parvient jusqu'aux demi-finales du Championnat, lesquelles se dérouleront les 16 et 17 mai prochain.

Pipe, c… et sodomie arbitrale

Cette sanction, très lourde, vise à condamner les propos de l'ancien secrétaire d'Etat aux Sports, qui avait qualifié M. Cardona de ''pipe'', ''d'incompétent'' et de ''nul'', l'accusant de ''voler à chaque fois'' Toulon, comme lors de la défaite face aux Isérois (22-21) selon lui. Et il avait renchéri quelques jours plus tard quand, dans le but de désamorcer la polémique, l'arbitre avait tenté de le joindre . ''Maintenant, il veut être ami avec moi et il m'envoie des textos. Mais il peut se les 'carrer' dans le c.. !'', s'était emporté Laporte.

Très mauvais défenseur de son cas, l'ancien sélectionneur du XV de France est donc logiquement sanctionné par la Ligue, dans un sport où les envolées verbales sont tolérées mais les accusations et critiques condamnées. C'est d'ailleurs la deuxième fois que Laporte est puni pour ses propos contre un arbitre, après avoir écopé de 60 jours de suspension en 2012. Néanmoins, c'est son président, Mourad Boudjellal, qui détient le record avec 130 jours au purgatoire pour avoir affirmé avoir subi ''une sodomie arbitrale''. Ah, la passion de la Rade… 

Sur le même sujet

Lire et commenter