Six nations : les Bleus ''loin de rendre une copie parfaite''

Six nations : les Bleus ''loin de rendre une copie parfaite''

DirectLCI
RUGBY - Damien Chouly, le 3e ligne du XV de France, admet que les Bleus ont été très moyens samedi soir, malgré le succès face à l'Ecosse (15-8). Malgré tout, joueurs comme sélectionneur veulent retenir le positif, à une semaine d'aller défier l'Irlande sur ses terres.

 Camille Lopez, ouvreur du XV de France
"On savait que l'entrée serait compliquée dans le Tournoi où il n'y a que des équipes d'un niveau international. Beaucoup de choses n'ont pas fonctionné. On s'est trop précipité, on n'a pas été assez patients, ce sont des choses qu'il faudra rectifier pour pouvoir être plus efficaces."

► Damien Chouly, troisième ligne du XV de France
"Le match a été dur, et le point noir de ce soir a été la précipitation près des lignes, le geste de trop qu'on a tenté, le manque de patience qui nous a empêché de scorer davantage et a permis aux Ecossais de rester dans le match jusqu'au bout. Au niveau international, c'est presque rédhibitoire. On est prévenu pour la semaine prochaine (en Irlande). On a été loin de rendre une copie parfaite."

EN SAVOIR +>> Les Bleus s'imposent sans convaincre

► Philippe Saint-André, sélectionneur
"C'est une victoire, déjà. Ce sont des matches qu'il faut gagner. Je pense qu'il y a deux ans ce match là, on l'aurait perdu. C'est positif, il faut savoir apprécier la victoire. Mais on sait qu'on aurait pu mieux faire. On doit progresser sur la patience près des lignes. Il nous a manqué de faire le break pour les faire craquer complètement. On doit travailler cet aspect psychologique qui permet aux joueurs de se lâcher plus ensuite. On doit progresser sur nos temps forts.''

Parra : ''Si on gagne tous les matches comme ça, on signe tout de suite''

Morgan Parra, demi de mêlée du XV de France
"On s'est trop précipité, mais si on gagne tous les matches comme ça, on signe tout de suite. On valide les deux semaines de travail. Maintenant on a encore une grosse semaine avant d'aller en Irlande. Il faut qu'on se rassure, quand on est dans la difficulté, sur ce qu'on fait de mieux: la conquête et le jeu autour du 10 avec nos deux centres performants."

► Benjamin Kayser, talonneur du XV de France
"On est bien conscient qu'on n'a pas fait un match complètement abouti. Mais la victoire est là, c'est le plus important, on débute bien le Tournoi. C'est une victoire méritée, qui s'est faite sur l'intensité (mise par la France). On a eu pas mal d'occasions qu'on ne met pas en deuxième période. J'espère qu'on a montré aux gens qu'on était prêt à aller à la guerre, même si tout n'a pas été parfait."

Cotter : ''On aurait pu s'en sortir au moins avec un nul''

Vern Cotter, sélectionneur de l'Ecosse
"Je pense qu'on n'était pas loin, on a eu pas mal d'occasions et on aurait pu s'en sortir au moins avec un match nul. C'était un match très physique. Je suis content de voir que nous avons vraiment rivalisé. Mais ça reste très frustrant. Ca va donner envie au groupe de progresser. J'ai trouvé que l'équipe de France a joué un match direct, physique avec beaucoup d'engagement. Eux aussi ont eu beaucoup d'occasions et n'ont pas marqué. Ils ont beaucoup de puissance, notamment au centre du terrain avec Mathieu Bastareaud. Ils nous ont mis en difficulté quelques fois sur des ballons portés. Les Français jouent le prochain match en Irlande, ils en sauront un peu plus après ce match-là (sur leurs chances de gagner le Tournoi)."

► Greig Laidlaw, capitaine de l'Ecosse
"On est extrêmement frustré. On a l'impression que l'on a montré un très bon rugby mais on les a laissés s'échapper. On a été aussi trop pénalisés. C'est déjà assez difficile de venir ici quand les choses se passent bien, on n'a pas besoin d'en rajouter avec toutes ces pénalités."

Sur le même sujet

Lire et commenter