Top 14 : Clermont - Stade français, comment ils ont préparé la finale

RUGBY

RUGBY - Il n'en restera qu'un. Samedi au Stade de France, Clermont arrivera-t-il à faire abstraction de son syndrome des finales perdues pour remporter le 2e Brennus de son histoire ? Paris ne gambergera-t-il pas au moment de renouer avec la gloire au terme d'un revival rafraichissant ?

Côté Clermont
On n'oubliera jamais les dix finales perdues en Championnat de France. Toutes ces fois où le Brennus s'est dérobé au dernier moment. Mais après avoir enfin touché le Bouclier en 2010, les Auvergnats ont rompu la malédiction. Du moins les 17 joueurs sacrés il y a cinq ans et encore présents à l'ASM, le croyaient-il... Car au mois de mai dernier, ils se sont à nouveau inclinés en finale. C'était en Coupe d'Europe face à Toulon. de la Coupe d'Europe. Du coup, peut-être par superstition, c’est donc au Chambon-sur-Lignon, à l'hôtel bien-nommé "Bel Horizon" que les Jaunards ont préparé leur finale, comme ils l'avaient fait avant de battre les Saracens en demi-finale de Coupe d'Europe et face à Toulouse, la semaine dernière. Ils doivent prendre la direction de Paris, ce matin.

EN SAVOIR + >> Suivez Clermont-Stade français en direct

Côté Parisien
Gonzalo Quesada, le coach parisien, est un bourreau de travail. Mercredi, il postait sur Twitter une photo au moment où il quittait Jean-Bouin, il était 22h01, avec cette légende "Toujours plus". Cette finale, Pascal Papé en a rêvé : "A force, inconsciemment, il se passe quelque chose et on essaie de le reproduire. Je le crois vraiment. On a 80 minutes pour entrer dans l'histoire du club", racontait le 2e ligne dans L'Equipe de mercredi. Une histoire marquée, évidemment par le dernier titre remporté par Paris en 2007... remportée aux dépens de Clermont grâce à un essai assassin inscrit à la 78e. A l'occasion de ce remake, le Stade français, via son site Internet, a d'ailleurs appelé tous les Parisiens à se parer de rose.

Lire et commenter