Top 14 : la journée de tous les dangers

Top 14 : la journée de tous les dangers

DirectLCI
RUGBY - A quatre journées de la fin, nombreux sont encore les clubs à viser les phases finales. Riche en chocs, la 23e journée de Championnat pourrait décanter un peu la situation, sans encore enlever tout suspense, assure Thomas Lombard.

Ce sera serré jusqu'au bout. Six équipes se tiennent en cinq points à quatre journées de la fin, et une septième, l'Union Bordeaux-Bègles, pourrait se mêler à la lutte si elle gagne son match en retard à Oyonnax. Difficile de faire un Top 14 plus indécis. La 23e journée, ce week-end, pourrait livrer sa part de vérité, avec le choc entre Toulon et Toulouse et le derby parisien, Stade français – Racing.

''C'est le derby de la mort'', annonce Thomas Lombard, consultant pour Canal +. Avant de nuancer : ''Pour le Stade français en tout cas. Le match nul face à Toulouse samedi dernier les a coupés dans leur dynamique. Soit ils basculent du bon côté en gagnant, soit ce sera très dur.'' Les Racingmen, eux, ont l'occasion de doubler leur adversaire du jour, déjà battu à l'aller au Stade de France (16-12). ''Ils ne sont pas dans une situation aussi compliquée, ont un effectif plus fourni. Je les sens plus forts psychologiquement'', poursuit l'ancien trois-quarts, qui ne les enterre pas pour autant en cas de défaite.

Lombard : "Une course contre la montre tous les week-ends"

A l'image du Racing, Toulouse semble en forme en fin de saison, ''comme l'an dernier déjà'', rappelle Lombard. Mais sans McAlister (forfait), ni les internationaux Maestri, Médard et Fickou (repos), les Haut-Garonnais auront du mal à ramener des points de leur déplacement à Toulon, même s'ils ''ne peuvent pas faire l'impasse s'ils veulent rester dans leur dynamique, à une semaine de leur quart de finale de Coupe d'Europe au Munster'', prévient l'ancien international (12 sélections).

Cette ''course contre la montre très compliquée tous les week-ends'' devrait livrer son verdict ''lors de la dernière journée seulement'', promet-il encore. Ce n'est donc pas samedi que l'on saura lequel des prétendants aux phases finales lâchera. Même si, conclut Lombard, ''on aura un petit avant-goût''. 

Lire et commenter