Top 14 : le Racing 92 porte plainte contre Johan Goosen, l’un de ses joueurs stars, porté disparu !

Top 14 : le Racing 92 porte plainte contre Johan Goosen, l’un de ses joueurs stars, porté disparu !
RUGBY

RUGBY - Le Racing 92 a annoncé ce mardi qu'il allait poursuivre en justice son joueur sud-africain Johan Goosen, qui ne s'est pas présenté à l'entraînement, nouvel épisode du rocambolesque bras de fer qu'il a engagé avec le club.

"Il n'y a que deux tragédies dans la vie, expliquait, dans une de ses nombreuses fulgurances, l’auteur Oscar Wilde. La première est de ne pas avoir ce que l'on désire. L'autre est de l'obtenir." Johan Goosen est en la preuve vivante. En mai dernier, l’ouvreur sud-africain du Racing 92 devenait champion de France, avant d’être élu meilleur joueur du Top 14 de la saison. Au même moment, il recevait une promesse d’embauche d’une société de son pays. Une promesse d’embauche en CDI. Une rareté dans une carrière de rugbyman professionnel. Sauf que le CDD qui le lie encore au club des Hauts-de-Seine n’expire que dans quatre ans… En mai, il n’a donc pas pu faire ce qu’il lui plaît, à savoir mettre les voiles et, depuis, le Néo-Zélandais Dan Carter a pris sa place dans l’équipe. Résultat : le voici parti dans une invraisemblable fugue. Et le Racing a porté plainte.

"Johan Goosen ne se présente plus au club depuis deux jours et semble avoir abandonné sa maison du Plessis-Robinson. Face au comportement de Johan Goosen, le Racing 92 se voit contraint de lancer plusieurs procédures visant à faire respecter ses droits et à réparer le préjudice qu’il subit. Le Racing 92 s’estime en effet victime d’une fraude manifeste dont Johan Goosen, ses complices et différents conseils auront à répondre devant la justice", "au pénal et aux prud'hommes", assène en effet le club, ce mardi, dans un communiqué. N’en démordant pas, l’intéressé, lui, se trouve probablement en Afrique du Sud, non loin des locaux de Newline Stud, l'entreprise qui l’a embauché en tant qu’attaché commercial, son contrat ayant débuté… le 1er janvier 2017. Sauf que Jacky Lorenzetti, le président du Racing, considère, lui, que "le contrat de travail à durée indéterminée signé par un de ses amis et associé en affaire parait constitutive d’un faux"... Et bonne année, hein.

En vidéo

Rugby : Dan Carter enfin au Racing 92

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent