Top 14 : le Stade Français domine Toulon et file en finale

RUGBY

RUGBY - Au terme d'une première demi-finale de Top 14 séduisante, le Stade Français a sorti le champion en titre toulonnais ce vendredi soir (16-33). A Bordeaux, la troupe de Quesada a battu le RCT pour la troisième fois de la saison grâce, entre autre, à trois essais inscrits. Le club francilien défiera Clermont ou Toulouse en finale samedi prochain.

Les pronostics étaient largement favorables au RC Toulon avant la rencontre et pourtant, le Stade Français s'est encore imposé cette saison face au champion de France et triple champion d'Europe en titre. Après deux victoires acquises au cours de la phase régulière (24-28; 30-6), phase que les Toulonnais avaient achevé à la première place du championnat, les hommes de Gonzalo Quesada ont une nouvelle fois montré du caractère.

LIRE AUSSI >> Barrages Top 14 : le Stade Français file en demies

Pas forcément partis au mieux lors de cette première demi-finale du Top 14, les Parisiens ont encaissé un essai d'entrée de match. Profitant d'une mauvaise lecture de Djibril Camara, l'Australien Drew Mitchell est allé aplatir tranquillement avant la transformation tout aussi tranquille du Gallois Leigh Halfpenny (7-0, 5e). Un départ raté qui n'a pas inhibé le Stade Français, bien au contraire.

La chistera de Parisse

Les Franciliens ont renversé la vapeur rapidement à la faveur d'une action de grande classe. Servi le long de la ligne, l'Argentin Sergio Parisse s'est fendu d'une chistera de toute beauté pour offrir sur un plateau l'essai à Raphaël Lakafia (10-11, 24e).

LIRE AUSSI >> Décès de Jerry Collins : l'hommage du RC Toulon et du monde du rugby

Un essai, lui aussi transformé (10-13, 28e), qui a eu pour effet immédiat de couper les jambes toulonnaises, à l'image de cet essai juste avant la pause inscrit dans l'apathie générale par Antoine Burban (10-18, 39e).

Dominateurs en seconde période, les Parisiens se sont appuyés sur les qualités sur coups de pied de Morné Steyn, déjà excellent en barrage et auteur ce vendredi de quatre pénalités et... trois transformations. Pour cause, les joueurs de Quesada sont allés inscrire un troisième essai pour l'honneur en toute fin de rencontre, un essai de renard signé Julien Arias (16-31, 80e). En finale, le Stade Français sera aux prises avec le Stade Toulousain ou Clermont dans huit jours, lesquels s'affrontent ce samedi lors de l'autre demi-finale.

Lire et commenter