Top 14 : Philippe Saint-André veut supprimer les phases finales

RUGBY
DirectLCI
RUGBY - Parti pour l'Australie avec le XV de France pour la traditionnelle tournée de juin, Philippe Saint-André va profiter de son groupe, à un an de la Coupe du monde. Difficile, pourtant, de bien se préparer avec des joueurs aussi fatigués. ''Supprimons les phases finales !'', s'énerve le sélectionneur.

Ils devaient être 31, ils ne sont pour l'instant que 24 , à s'envoler pour l'Australie. Mardi soir, une première partie du XV de France s'est envolée pour la tournée de juin, avec ses quatorze encadrants, tandis que les sept joueurs qui disputent la finale du Top 14 rejoindront tout ce monde la semaine prochaine. Pas évident pour s'organiser. Alors mercredi, dans Le Parisien , le sélectionneur s'est un peu emporté contre ses phases finales qui rallongent la saison.

''Ne faisons plus de doublons, disputons un Top 12 ou un Top 14 et supprimons la phase finale ! Celui qui est le plus régulier est champion. Après, les gens disent : oui, mais notre culture, ce sont les demi-finales et la finale au Stade de France. Alors faisons une Coupe de France pendant les tests de novembre et le Six Nations !'' Une saillie qui a valeur de rappel de la part de Saint-André, fervent défenseur d'un calendrier allégé pour les joueurs. ''C'est normal que nos joueurs aient du mal à disputer 40 matches parce que c'est un sport de combat : on ne demande pas à un boxeur de faire 50 combats par an'', reprend-il encore.

Saint-André n'est ''pas une pleureuse''

Il le sait pourtant, en plus de déchaîner les supporters, les phases finales plaisent aux diffuseurs, qui préservent le suspense jusqu'au bout quand un Championnat type football pourrait enlever tout enjeu trop rapidement. ''Quand on se place d'un point de vue financier, on veut tout, déplore PSA : le beurre, l'argent du beurre et le c.. de la crémière.''

Philippe Saint-André le jure pourtant, il n'est ''pas une pleureuse''. Simplement, il veut réveiller les consciences, que les responsables se demandent s'ils veulent que ''l'équipe de France reste une priorité du rugby français ou pas''. En attendant… ''On part en Australie avec enthousiasme et on a dans le viseur la Coupe du monde où l'on va tout faire pour être champions du monde, parce qu'on aura vraiment eu deux mois de préparation'', promet Saint-André.

Lire et commenter