Top14 - Bayonne - Toulouse : les fans du ST, optimisme ou méthode Coué ?

Top14 - Bayonne - Toulouse : les fans du ST, optimisme ou méthode Coué ?

RUGBY - Battu samedi par le Racing Métro 92 (27 - 16), le Stade Toulousain a enchaîné sa quatrième défaite consécutive en Top 14. Avant d'affronter Bayonne ce vendredi, le ST flirte très dangereusement avec la zone des relégables. Ambiance...

"Il faut savoir supporter dans la défaite". Laurent, 31 ans, supporter du Stade Toulousain depuis toujours est clair, il ne faut pas lâcher le club. Malgré quatre défaites consécutives, un record depuis 52 ans, et un tout petit point d'avance sur la zone des relégables, le Stade Toulousain peut compter sur ses fans. 

Pour le second entraînement de la semaine, ils sont une vingtaine à être venus encourager les joueurs. Si la déception est présente dans toutes les têtes, l’engouement est lui, toujours là : "Le Stade nous fait encore rêver, mais il va falloir vite se reprendre", affirme Guillaume, 22 ans. Contre Bayonne, vendredi à 20h45, il faudra prendre des points. Neuvième au classement, le Stade Toulousain n’est pas à une place qu’il a l’habitude d’occuper. "Il faut que l’équipe se règle, revoir les bases. On commet trop d’erreurs, d’en avants et surtout de fautes individuelles", constate Anthony, 26 ans. 

"Ceux qui sifflent n’ont rien compris"

Si la majorité des supporters reste optimiste, les joueurs ont pu entendre quelques sifflets lors de leurs dernières sorties, notamment contre Clermont  (défaite 9 à 13). "Je peux comprendre que certains sifflent, parce que quand l’équipe perd, ça nous fait mal aussi", explique Charlène, 22 ans. Cette dernière relativise : "Ils ne peuvent pas être au top tout le temps". Si la supportrice est conciliante avec les mécontents, Laurent ne comprend pas cette attitude : "Ceux qui sifflent les joueurs n’ont rien compris au rugby. Notre mission maintenant, c’est d’applaudir pour cacher ces sifflets". 

Sur le terrain d’entraînement toulousain, les joueurs restaient quant à eux détendus et souriants. Timoci Matanavou se permettait même de baisser le short de Gaël Fickou sous le rire de leurs coéquipiers. Une entente qu’il faudra retrouver sur le terrain rapidement. "Le Stade n’est plus aussi brillant qu’avant, mais la locomotive peut vite repartir… et elle ne s’arrêtera plus", espère Laurent. Un redémarrage prévu ce vendredi soir ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Tensions à Jérusalem, frappes sur la bande de Gaza : Washington condamne "une escalade inacceptable"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Mort de Michel Fourniret : "Il était incapable de donner des informations", réagit le père d'Estelle Mouzin

Gironde : un policier attaqué au couteau, l'assaillante est décédée

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.